Publicité

Santé : le fait de parler vite serait bénéfique pour votre cerveau, voici pourquoi

Nous n'avons pas tous le même débit de parole. Certains parlent lentement, tout en veillant à bien articuler chaque syllabe pour être le plus compréhensible et percutant possible, tandis que d'autres ont un débit verbal important. Cette "manie", que l'on associe souvent aux jeunes, est souvent perçue comme un défaut dont il faudrait se débarrasser. Les spécialistes ont tendance à associer cette habitude au stress, à un manque de confiance en soi, des difficultés à se concentrer ou encore à l'hyperactivité. À l'inverse, prendre son temps de communiquer permettrait notamment d'augmenter la qualité de ses échanges et de mieux retenir l'attention de son auditoire. Mais si les choses n'étaient finalement pas si tranchées que cela ? Une récente étude vient donner raison à ceux qui peinent à ralentir à la course, en particulier chez les personnes âgées.

Selon une récente étude publiée sur Aging Neuropsychology and Cognition, des chercheurs du Baycrest Centre for Geriatric Care et de l'Université de Toronto (Canada) ont découvert que le dépit de parole, aussi appelé vitesse d'élocution, peut être un précieux indicateur pour déterminer la santé de notre cerveau. "Nos résultats indiquent que les changements dans la vitesse générale de la parole peuvent refléter des changements dans le cerveau", a déclaré le Dr Jed Meltzer, auteur principal de cette étude, dans un communiqué de presse. Dans le cadre de cette recherche, 125 volontaires en bonne santé âgés de 18 à 90 ans ont été soumis à une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Équithérapie : le cheval pour apaiser les personnes en souffrance
3 conseils utiles pour conserver un cerveau en pleine forme
Morsure de chien : comment réagir ?
13 aliments et boissons à privilégier pour lutter contre le stress et l'anxiété
Est-il possible de faire plusieurs vaccins en même temps ?