Santé. En Amérique latine, regain de la tuberculose dans les prisons insalubres et surpeuplées

El País (Madrid)
·1 min de lecture

La tuberculose cause chaque année plus de 1 million de morts. Elle recule sur tous les continents, sauf en Amérique latine, où des conditions de détention inhumaines favorisent la transmission de la maladie dans les prisons.

Avant que le Covid-19 ne lui vole la vedette, la tuberculose était déjà considérée comme l’une des maladies infectieuses les plus dangereuses. Particulièrement active en Asie et en Afrique, elle provoque chaque année plus de 1 million de morts pour 10 millions de nouveaux cas. Malgré les avancées de la recherche et une mobilisation internationale depuis plus d’un siècle, son taux d’incidence réduit péniblement de 1 % à 2 % chaque année.

Le cas de l’Amérique latine est singulièrement préoccupant puisque le continent demeure “le seul où l’incidence de la pandémie ne diminue pas”, rapporte El País. L’une des principales raisons de ce dynamisme se trouverait dans les prisons. Insalubres et surpeuplées, elles représentent une “bombe à retardement dans la transmission”, explique Alberto García-Basteiro, coauteur d’une

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :