Publicité

"Sang pur" : quel est ce mouvement complotiste porté par les anti vaccins Covid ?

Récemment, un couple a refusé que leur bébé ne subisse une intervention chirurgicale très importante, au motif qu'ils craignaient que leur enfant ne soit perfusé avec le sang d'une personne vaccinée contre le Covid-19, et d'être ainsi "contaminé" par son contenu. Cet événement n'est pas isolé, il s'inscrit dans une théorie du complot baptisée "Sang pur", portée par des anti-vaccins, comme le souligne l'AFP.

Leur théorie est la suivante : si l'on reçoit du sang d'une personne vaccinée, on le devient soi-même, car les produits administrés resteraient dans le sang. Or, aucune preuve scientifique ne permet d'étayer cette idée, précise une épidémiologiste américaine auprès de l'AFP. Les scientifiques affirment d'ailleurs que le système sanguin n'est pas marqué par les vaccins.

Une banque du sang garantie sans vaccin ?

Mais le collectif Sang pur s'organise sur internet pour appeler à la violence contre les soignants qui vaccinent, et demander qu'une banque du sang garantie sans vaccination soit établie. En Suisse, un naturopathe a déjà fondé une association visant à mettre en lien des personnes non vaccinées en cas de besoin de transfusion : Safe Blood Donation. Évidemment, la "pureté" n'est pas gratuite : le coût d'entrée est de 50 euros, avant de payer un abonnement de 20 euros par mois...

Au-delà du sang, la recherche de produits corporels garantis sans vaccin anti-Covid se déploie : lait maternel et sperme sont aussi recherchés par certains (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Ehpad : une plateforme lancée "prochainement" pour faciliter le suivi des maltraitances
Immunité : les 5 conseils d'une nutritionniste pour la renforcer cet hiver
Voici 20 aliments pour booster votre immunité cet hiver
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce mercredi 25 janvier 2023 : courbes, décès, les infos du jour en direct
Légalisation du cannabis : le Cese favorable à une pratique "encadrée"