Publicité

Avez-vous du "sang en or" qui coule dans vos veines ?

On l’appelle RH null, mais il est plus connu sous le surnom “sang en or” en raison de son importante et sa rareté. Très peu de personnes ont ce groupe sanguin : ils sont donneurs universels, mais pas receveurs universels. Pour cette première raison, ils sont recherchés par les médecins, mais pour la seconde, leur santé peut être mise à mal en cas d’accident nécessitant une transfusion.

Pour comprendre RH null, il faut revenir à la base : les différents groupes sanguins.

Il existe plus de quarante systèmes pour les définir dont les plus connus sont le système ABO et le système rhésus. Petite anecdote : ce dernier tient son nom du singe Macaque rhésus qui fut utilisé lors d’expériences sur le sang à la fin des années 1930.

Ensemble, ils définissent les groupes sanguins (A+, A-, AB+, O-, etc.), déterminés par la présence ou l’absence d’antigènes sur la membrane des globules rouges. Les systèmes ABO et rhésus “sont essentiellement utilisés pour assurer la compatibilité des globules rouges entre le donneur de sang et le receveur”, explique l’Établissement Français du Sang (EFS).

Certains groupes sanguins sont très rares. C’est le cas de notre fameux RH null (null signifie “zéro” en anglais). Les personnes possédant ce phénotype n’ont aucun des antigènes du système Rhésus. Elles sont très rares : à peine quarante-trois personnes dans le monde ces cinquante dernières années d’après Ouest France.

“On appelle le groupe sanguin Rhésus null ‘le sang en or’, car il s'agit du sang universel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un foie de porc utilisé dans une expérience pour filtrer le sang humain
Lèpre : un retour de la maladie millénaire est-il possible en France ?
Tout savoir sur l'épidémie de Mycoplasma pneumoniae qui sévit en France
Oui, une personne peut être aveugle sans s'en rendre compte !
Pancréas : de quel côté du corps humain se trouve-t-il ?