Sandrine Kiberlain très gênée par une séquence sur sa fille Suzanne Lindon dans Quotidien

·1 min de lecture

Elle est à l'affiche du nouveau film de Bruno Podalydès, Les 2 Alfred. Pour en faire la promotion, Sandrine Kiberlain était invitée dans Quotidien aux côtés du réalisateur ce mardi. Bien évidemment, il semblait difficile de ne pas mentionner - ne serait-ce que brièvement - la fille de l'actrice, Suzanne Lindon, qui sort, elle aussi, son film ce mercredi. Mais l'évocation de la jeune comédienne s'est faite de manière plutôt inattendue. Comme à chaque fin d'émission, les invités ont été amenés à dévoiler leur playlist, et Sandrine Kiberlain a eu une sacrée surprise en optant pour la chanson Purple Rain de Prince dans la catégorie "Nuit d'amour". Alors que l'actrice écoutait le morceau avec délectation, Yann Barthès a lancé : "Alors, je ne sais pas ce qu'en dirait un psychanalyste, mais je voudrais que l'on regarde un document", avant qu'une séquence datant du 9 juin dernier, jour où Suzanne Lindon était invitée sur le plateau pour faire la promotion du film Seize printemps, montre la jeune femme en train d'écouter le même refrain pour une nuit d'amour. "C'est pas vrai ?", a lâché Sandrine Kiberlain, visiblement gênée par cette coïncidence. Et la comédienne n'était de toute évidence pas la seule à ne plus savoir où se mettre après la diffusion de ces images puisque Yann Barthès a déclaré juste après :"Je suis très gêné, je ne peux plus vous regarder dans les yeux".

Sandrine Kiberlain et Suzanne Lindon : telle mère, telle fille

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Laura Smet : pourquoi avait-elle été internée à l'hôpital Sainte-Anne ?
Bernard Tapie écoeuré par le livre de Franz-Olivier Giesbert
Mohamed Cheikh (Top Chef) : "J'ai vécu des choses très dures à cause de l'alcool"
Paul Pogba suit Cristiano Ronaldo : son geste surprise lourd de sens en pleine conférence de presse
Karim Benzema : pourquoi joue-t-il avec la main droite bandée ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles