Publicité

Sandrine Bonnaire : "Ma maman est partie dans des conditions déplorables", son terrible cri du coeur

C'est le cri du cœur d'une fille dévastée par la mort de sa mère. Mardi 28 novembre 2023, Sandrine Bonnaire a révélé porter plainte contre l'Ehpad où résidait ma mère. Cette dernière est décédée le 23 août 2023. La comédienne souhaite dénoncer un dysfonctionnement et dénoncer des maltraitances et des négligences au sein de l'Ehpad en question. Jeudi 30 novembre 2023, elle s'est rendue sur le plateau de C à vous. Elle a assuré qu'elle n'avait reçu aucun message de l'Ehpad depuis son annonce de porter plainte. Elle est ensuite revenue sur la mort de sa mère. "Même, il n'y a pas vraiment eu de condoléances quand ma maman est partie", a-t-elle confié avant de partager le traitement qui aurait été réservé à sa famille en deuil. "On nous a demandé, ce qui est normal, de débarrasser les affaires très vite. Ce qu'on nous a demandé, c'est un petit détail mais qui en dit long, mes sœurs avaient embarqué un cadre photo qui coûte dix balles et il a fallu le rendre". Si Sandrine Bonnaire, en deuil, a décidé de sortir du silence publiquement pour partager son combat, c'est parce qu'elle souhaite que sa notoriété serve à quelque chose.

Sandrine Bonnaire souhaite être un porte-parole pour les autres potentielles victimes

"Merci aux personnes qui me soutiennent. Je me suis inscrite sur les réseaux sociaux il y a quelques jours, j'ai plein de témoignages." Ainsi, ce n'est pas uniquement pour rendre justice à sa maman qu'elle a débuté ce combat, (...)

Lire la suite sur Closer

Meghan Markle : ces quatre surnoms odieux qui lui auraient été donnés au sein de la famille royale
Seine-Saint-Denis : "Un petit pochon d’environ 1g", stupeur à la récréation dans une école primaire
INTERVIEW. Benjamin Castaldi “Je peux me regarder dans la glace : je n'ai jamais vendu mon âme !”
Laetitia Casta : ces scènes de nue qu’elle se donne le droit de refuser
Un couple pense avoir sauvé un chat de gouttière, ils apprennent à leurs dépens que la réalité est tout autre