Samuel Sandler, parent de victimes de Mohamed Merah, attend "des excuses de Zemmour"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'homme de 74 ans, dont le fils et les deux-petits fils ont été assassinés en 2012, dit attendre "un appel" du polémiste après ses propos sur le choix de sa famille d'enterrer les victimes en Israël.

"Tout le monde parle des Sandler, mais pas comme je voudrais". C'est de cette manière que Samuel Sandler a déploré dans les colonnes du Parisien la polémique qui implique sa famille depuis des semaines

"J’attends que Zemmour m’appelle et me présente des excuses. C’est difficile pour moi." peut-on lire.

L'homme de 74 ans a perdu son fils, Jonathan, et ses deux petits-fils, Arié et Gabriel, le 19 mars 2012, assassinés par le terroriste Mohammed Merah, parce qu'ils étaient juifs. Il témoigne aujourd'hui dans les lycées pour parler de l'extrêmisme et du terrorisme, et regrette la manière dont le nom de sa famille a été médiatisé ces dernières semaines, après la publication du dernier livre d'Eric Zemmour.

"J'ai une carte d'identité, un passeport, que faut-il de plus?"

Car pour justifier sa théorie de la "défrancisation", le probable candidat à la présidentielle avait estimé que la famille Sandler vit en "étrangers" et veut "le rester par delà la mort", par son choix d'enterrer ses trois victimes en Israël. Dans son livre, le polémiste mettait les victimes au même niveau que Mohammed Merah, lui aussi inhumé "sur la terre de ses ancêtres, en Algérie". 

Au Parisien, Samuel Sandler assure que cette polémique lui fait revivre de douloureux souvenirs:

"Un journaliste l’autre jour m’a demandé si je me sentais français. Ça m’a fait mal. J’ai une carte d’identité, un passeport. Que faut-il de plus?" demande-t-il en se remémorant ses parents, qui répétaient à sa grande sœur, écolière dans la France de Pétain "Si tu es première, tu seras Léa Sandler. Sinon, tu resteras la petite juive de la classe."

"Il souille le nom des victimes"

Après l'attentat de l'école Ozar Hatorah à Toulouse, Eva Sandler avait choisi d’enterrer à Jérusalem son époux Jonathan et ses deux fils. Samuel Sandler se rappelle: "Elle m’a dit: La France n’a pas su les protéger". 

Sur BFMTV, l'avocat de Samuel Sandler avait également réagi aux propos d'Eric Zemmour il y a quelques semaines, estimant que le polémiste "souille le nom des victimes": 

"Eric Zemmour met dans le même sac l'assassin et les victimes" s'était indigné Me Klugman, Vous avez un homme qui prétend aux plus hautes charges de la République, le livre qu’il est en train d'écrire s'appelle: 'j’irai cracher sur vos tombes'. Voilà ce qu’il fait quand il dénie la nationalité française à des enfants juifs français, assassinés en France par un terroriste islamiste."

L'avocat avait également fait savoir qu'une action en justice contre Eric Zemmour était envisagée. Il avait néanmoins précisé qu'elle n'interviendrait qu'après la campagne présidentielle, anticipant une éventuelle nouvelle polémique.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo sur Éric Zemmour : "Il y a une responsabilité collective à avoir laissé ce type de personnage dont les paroles relèvent du délit"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles