Publicité

Samira Negrouche, une voix majeure de la poésie algérienne

Née à Alger et médecin de formation, Samira Negrouche a récemment publié Stations, un livre dédié à ses grand-mères.   - Credit:DR
Née à Alger et médecin de formation, Samira Negrouche a récemment publié Stations, un livre dédié à ses grand-mères. - Credit:DR

Samira Negrouche est une poétesse qui trace son chemin littéraire, de par la force de son écriture et de par la profondeur de sa pensée et de son positionnement dans le monde culturel universel. Elle revendique avec force son attachement au terroir algérien qui s'exprime dans une langue française algérianisée. De façon remarquable, ses multiples « moi » se révèlent avec bonheur dans Stations, son ouvrage de plus de 500 pages publié aux éditions Chèvre-feuille étoilée. La préface de Nicole Caligaris souligne la netteté de sa pensée et de son écriture, « une riposte à l'histoire ».

La couverture de l'ouvrage est une photo éloquente d'Arièle Bonzon, une ouverture qui laisse entrevoir l'atmosphère poétique et la pensée structurée des textes de Samira Negrouche, constitués d'essais, de lettres, d'échanges épistolaires avec des poétesses de divers horizons, de traductions, de notes et de poésie.

Là où trajectoire personnelle et histoire s'entremêlent

C'est l'itinéraire d'un parcours intellectuel qui couvre une vingtaine d'années, embrassant dans le même temps l'histoire dramatique de l'Algérie des années 1980, 1990, 2000, à nos jours. Histoire d'une vie, histoire d'un cheminement, une histoire personnelle liée à l'histoire d'un pays dans son rapport avec la France. En effet, le chapitre « Mon père, ce passé présent » est au cœur de la construction de la personnalité de Samira Negrouche. Avec une grande sincérité et poésie, elle lève le voile sur un père qui a émigr [...] Lire la suite