Publicité

Salvador, États-Unis, Chili, Grammys : les informations de la nuit

Au Salvador, Nayib Bukele revendique la victoire avec “plus de 85 % des voix”. Le président, plébiscité pour sa lutte impitoyable contre les gangs qui terrorisaient la population, a affirmé avoir été élu dimanche pour un second mandat “avec plus de 85 % des voix” dès le premier tour de la présidentielle. Le jeune président de 42 ans, au pouvoir depuis 2019, a ajouté que son parti Nuevas ideas “remporte au moins 58 des 60” sièges à l’Assemblée, ce qui constitue selon lui “un record dans toute l’histoire démocratique du monde entier”. Des feux d’artifice tirés dans le ciel de San Salvador ont accompagné le message de victoire du président, qui a donné rendez-vous à ses soutiens devant le Palais national, fait savoir le journal Diario El Salvador.

Le Sénat américain dévoile son accord sur l’immigration et l’aide militaire. Des sénateurs des deux partis ont rendu public projet de loi visant à durcir la politique migratoire et offrant au président de nouvelles prérogatives pour fermer les frontières lorsque celles-ci sont submergées. Joe Biden a immédiatement affirmé son soutien à cet accord, “qui devrait faire l’objet d’un vote incertain dans les prochains jours”, croit savoir Politico. Négociée pendant des mois, cette législation permettrait en outre d’envoyer des dizaines milliards de dollars de soutien militaire à l’Ukraine, à Israël, et à Taïwan. Mais même si elle était votée par le Sénat, elle risque de se “heurter à des difficultés encore plus grandes à la Chambre des représentants”, dont le speaker républicain, Mike Johnson, a réitéré qu’il ne la soumettrait pas au vote.

Incendies au Chili : le bilan humain s’alourdit, avec 112 morts. Le Service de médecine légale (SML) chilien a fait savoir dans un communiqué, rapporté par le quotidien La Tercera, avoir “admis un total de 112 personnes” décédées. Seules “32 d’entre elles ont été identifiées”, et “38 autopsies” ont été pratiquées, a précisé l’institution chargée de compiler les données concernant cette vague d’incendies qui ravagent la région de Valparaíso, dans le centre du Chili. “Le Chili tout entier pleure Valparaíso”, a déclaré le président Gabriel Boric, qui a décrété deux jours de deuil national et qualifié l’événement de “plus grande tragédie que nous ayons vécue depuis le tremblement de terre du 27 février”. Plus de 3 000 maisons ont par ailleurs été réduites en cendre, a-t-il ajouté. Enfin, le président Boric a évoqué la possibilité que certains de ces incendies soient intentionnels.

[...] Lire la suite sur Courrier international