Publicité

Salon de l’Agriculture : La réponse de l’exécutif à la crise agricole insuffisante par 65 % de Français - EXCLUSIF

Emmanuel Macron lors d’un débat improvisé en marge de sa visite (mouvementée) du Salon de l’Agriculture samedi 24 février.
LUDOVIC MARIN / AFP Emmanuel Macron lors d’un débat improvisé en marge de sa visite (mouvementée) du Salon de l’Agriculture samedi 24 février.

POLITIQUE - On l’a encore vu ce vendredi 1er mars. La tension ne retombe pas vraiment au sein du monde agricole. En témoigne l’action surprise organisée par la Coordination rurale sous l’Arc-de-Triomphe, et qui a conduit à plusieurs arrestations ou les jets d’œufs qui ont visé Christophe Béchu et Marc Fesneau au salon de l’Agriculture.

Emmanuel Macron au Salon de l’Agriculture : on a suivi la visite sous extrême tension du président

La grand-messe porte de Versailles marquée par l’accueil chaotique réservé à Emmanuel Macron samedi 24 février n’aura pas permis d’apaiser la colère. Et les électeurs en tiennent rigueur à l’exécutif. Malgré les multiples annonces faites par son Premier ministre Gabriel Attal (simplification administrative, pause du plan Écophyto, abandon de l’indicateur national sur les pesticides etc.), une majorité de Français persiste à penser que le compte n’y est pas.

C’est le principal enseignement du sondage réalisé par YouGov pour Le HuffPost du 26 au 29 février. Selon cette étude, 65 % des personnes interrogées jugent « insuffisantes » les réponses apportées par l’exécutif. Dans le détail, seuls les soutiens de la majorité présidentielle pensent majoritairement que les mesures sont à la hauteur. Et encore, à 56 %. Ce qui signifie que près d’un sympathisant macroniste sur deux estime que le gouvernement devrait aller plus loin et que la colère du monde paysan n’a pas été totalement entendue ni apaisée.

Une classe politique globalement larguée

Plus inquiétant pour la Macronie, d’autant plus dans la perspective des élections européennes du mois de juin, seulement 5 % des sondés affirment que le camp présidentiel est celui qui « défend le mieux les intérêts des agriculteurs français ». Une affirmation à laquelle adhèrent seulement 23 % des sympathisants Renaissance interrogés. Si même les soutiens du chef de l’État n’y croient pas…

À l’inverse, et avec un score de 18 % sur ce point, c’est le Rassemblement national qui apparaît comme le parti le plus en phase avec les revendications agricoles, au sein d’une classe politique jugée globalement larguée, puisque 29 % des sondés affirment qu’aucun parti ne tire vraiment son épingle du jeu.

Des résultats qui montrent que la question est loin d’être réglée pour les Français et que les différentes prises de position exprimées durant le mois écoulé ne semblent pas répondre à ce qu’a révélé la colère du monde agricole. Et ce ne sont pas les images du ministre de l’Agriculture Marc Fesneau, ciblé par des jets d’œufs ce vendredi au Salon de l’Agriculture, qui seront de nature à renverser la tendance.

Cette enquête a été réalisée sur 1 001 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France, du 26 janvier au 29 février 2024.

banniere yougov
banniere yougov

À voir également sur Le HuffPost :

Des traités de libre-échange avec le Kenya et le Chili votés par le camp Macron, l’opposition critique ce choix

Salon de l’agriculture : Les animaux maltraités ? Marc Fesneau répond à la polémique lancée par Sandrine Rousseau