Publicité

Salon de l’agriculture : la contre-visite surprise de Gabriel Attal

Gabriel Attal a occupé le terrain face au RN, dimanche 25 février, au Salon de l'agriculture (Photo d'illustration).  - Credit:Annegret Hilse - X06848 - Reuters
Gabriel Attal a occupé le terrain face au RN, dimanche 25 février, au Salon de l'agriculture (Photo d'illustration). - Credit:Annegret Hilse - X06848 - Reuters

Des images désastreuses de la visite d'Emmanuel Macron, Gabriel Attal n'en dira rien. Tout juste lâche-t-il un « dommage… », lourd de sens, à un exposant qui regrette que le président n'ait pu se rendre jusqu'à son stand.

Aucun commentaire du Premier ministre, non plus, sur la polémique née de l'invitation mort-née lancée par l'Élysée aux Soulèvements de la Terre. Sur place, le conseiller agriculture Mathias Ginet, cité par Le Point comme l'un des inspirateurs de cette sombre opération, se fait d'ailleurs discret.

À LIRE AUSSI Paysans, salariés, élus : pourquoi Macron les rend-il tous fous ? L'ambiance feutrée sur le toit du Pavillon 6 du parc des expositions de la porte de Versailles, là où les « VIP » du Salon de l'agriculture se retrouvent en ce dimanche soir, n'a rien à voir avec les échauffourées qui ont éclaté la veille, dans le Hall 1, où le chef de l'État devait venir inaugurer cette 60e édition du Salon international de l'agriculture (SIA). « C'est l'endroit le plus bourgeois du salon ! » se gondole un participant, tandis que les invités trinquent au champagne et dégustent des petits-fours, juste avant le dîner d'anniversaire.

Une petite vengeance d'Attal face à Macron

Au lendemain du déplacement musclé du président de la République, le chef de gouvernement est venu par surprise au cocktail réservé aux institutionnels de l'événement et aux dirigeants du secteur. Une heure et demie d'échanges informels, avec un public somme toute loin d'être hostile.

S [...] Lire la suite