Publicité

"Tu salis, tu pars avec ta clique": Bompard ironise sur des propos d'Attal concernant l'autorité

Le coordinateur de La France insoumise, Manuel Bompard, défendra la motion de censure déposée par les quatre groupes de gauche contre Gabriel Attal qui doit être soumise aux votes des députés ce lundi 5 février. Une motion déposée juste avant le discours de politique générale du Premier ministre, qui n'a pas souhaité se soumettre à un vote de confiance, le 30 janvier dernier

"Il faut vous censurer pour protéger le peuple des souffrances que vous voulez lui infliger", a-t-il lancé lors de son discours dans l'hémicycle dans la matinée.

Il ajoute: "Il faut vous censurer pour faire régner l’intérêt général plutôt que l'entre-soi dont le gouvernement est la parfaite illustration [...]. Il faut vous censurer pour rétablir l'égalité face à la loi".

Estimant que Gabriel Attal est "le doux visage de la brutalité sociale", le député LFI a ironisé sur ses propos concernant l'autorité prononcés lors de sa déclaration de politique générale le 30 janvier.

"Tu salis tu pars avec ta clique"

"Tu casses, tu répares, tu salis, tu nettoies, tu défies l'autorité, on t'apprend à la respecter", a listé Manuel Bompard, reprenant les mots prononcés par le Premier ministre.

"Je vous prends donc monsieur le Premier ministre au mot", a-t-il ajouté. "Tu casses l'État, tu t'en vas, tu salis la République, tu pars avec ta clique, tu salis le Parlement, le Parlement tu apprends à le respecter."

Lors de son discours devant l'Assemblée nationale présentant la motion de la gauche, devant un hémicycle pratiquement vide, Manuel Bompard a également accusé l'exécutif de prôner une "idéologie mortifère" en signant des accords de libre-échange.

"Notre agriculture meurt de la concurrence déloyale, mais vous continuez de sacrifier notre souveraineté alimentaire", a-t-il dénoncé.

Article original publié sur BFMTV.com