Publicité

Salah Abdeslam transféré en France pour purger la suite de sa peine

Condamné pour les attentats terroristes de Paris et Bruxelles en 2015 et 2016, Salah Abdeslam souhaitait être emprisonné en Belgique.

JUSTICE - Salah Abdeslam a quitté sa cellule de l’établissement pénitentiaire de Haren, à Bruxelles. Celui qui a été condamné à la prison à perpétuité pour son implication dans les commandos terroristes du 13 novembre 2015 et à vingt ans d’emprisonnement en Belgique après le procès des attentats de 2016 à Bruxelles, va être renvoyé en France, a annoncé ce mercredi 7 février son avocate. Il souhaitait rester emprisonné en Belgique.

La Belgique interdit le retour de Salah Abdeslam en France, provisoirement

Comme le rappelle la RTBF, en octobre 2023, ses avocats avaient obtenu de la justice belge qu’il puisse provisoirement purger sa peine en Belgique, où le djihadiste a toute sa famille. La cour d’appel de Bruxelles avait en effet estimé que le retour de Salah Abdeslam en France risquait « de conduire à une violation des articles 3 et 8 de la Convention européenne des droits de l’Homme ».

Mais finalement, à la surprise de ses avocats, « ils sont venus le chercher ce matin dans sa cellule à 9 h 00 et il est parti en France », a déclaré à l’AFP son avocate, Delphine Paci. « C’est une violation flagrante de l’État de droit », a-t-elle ajouté.

Âgé de 34 ans, Salah Abdeslam a effectué depuis son arrestation en mars 2016 la plus grande partie de sa détention en France. En juillet 2022, après la fin du procès-fleuve à Paris pour le 13-Novembre, où 130 personnes sont mortes, il a fait l’objet d’une « remise temporaire » à la Belgique, le temps de mener cette fois le procès des attentats de mars 2016 à Bruxelles (35 morts), perpétrés par la même cellule jihadiste.

À voir également sur Le HuffPost :

Hommage aux victimes du Hamas : la présence de LFI indigne ces responsables de la communauté juive

Attentat d’Arras : Mohammed Mogouchkov visait Dominique Bernard spécifiquement

VIDÉO - Belgique : la plupart des auteurs des attentats de Bruxelles ont été lourdement condamnés