Publicité

Salah Abdeslam, Équateur, prince William et Azerbaïdjan : les informations de la nuit

Salah Abdeslam transféré dans une prison française. Condamné à la perpétuité incompressible en France et à 20 ans de réclusion en Belgique pour sa participation aux attentats de novembre 2015 à Paris et de mars 2016 à Bruxelles, Salah Abdeslam a été transféré mercredi de sa cellule belge à la prison de Réau, en Seine-et-Marne. C’est “une gifle pour Abdeslam et ses conseils qui, depuis la condamnation en France du seul survivant des commandos du 13 novembre, ont tout fait pour qu’il puisse ne pas purger sa peine dans l’Hexagone, en invoquant le caractère ‘inhumain’ de la perpétuité incompressible à la française”, écrit Le Soir. Mais le parquet belge a rappelé qu’après le procès et la condamnation du djihadiste à Paris, les autorités françaises avaient accepté “de le remettre temporairement” à la Belgique pour une durée limitée “à la durée du procès belge devant la cour d’assises et d’un éventuel pourvoi en Cassation”. Ce temps étant “révolu”, la base légale “pour maintenir Abdeslam dans une prison belge devenait très friable”, souligne le quotidien bruxellois.

L’Équateur légalise l’euthanasie. Saisie par Paola Roldán, une femme de 42 ans atteinte d’une maladie dégénérative incurable, la Cour constitutionnelle équatorienne a jugé mercredi que “tout être humain” devait bénéficier de la “possibilité de mettre fin à des souffrances intenses causées par une atteinte corporelle grave et irréversible ou par une maladie grave et incurable”. Elle a donné “six mois” au bureau du Médiateur pour préparer un projet de loi légalisant l’euthanasie et “un an” au Parlement pour l’approuver, précise El Universo. Avec cette décision, l’Équateur rejoint d’autres pays ayant dépénalisé l’euthanasie, comme la Colombie, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Canada, l’Espagne, le Portugal, la Nouvelle-Zélande et plusieurs États australiens.

Le prince William reprend ses activités officielles. Après quatre semaines passées “au chevet de son épouse suite à sa grave opération abdominale”, le prince William a repris mercredi ses activités officielles et remercié les Britanniques pour les “aimables messages de soutien” adressés à son épouse et à son père, le roi Charles III, atteint d’un cancer. “Cela nous touche tous beaucoup”, a-t-il déclaré lors d’un gala de charité à Londres en présence de Tom Cruise, rapporte le Daily Telegraph. Le palais de Buckingham a annoncé lundi que le roi était atteint d’une forme de cancer non précisée et qu’il annulerait ses engagements publics pour une durée indéterminée, afin de suivre un traitement ambulatoire. Quant à Kate, elle a été hospitalisée le 16 janvier pour une opération chirurgicale de l’abdomen, dont les raisons restent inconnues.

[...] Lire la suite sur Courrier international