Publicité

On sait enfin pourquoi on ne voit pas les mêmes couleurs que les autres mammifères

Vous vous êtes déjà probablement demandé comment votre chien ou chat percevait le monde. Comme nous, ils voient la vie en couleur, bien que la vision humaine soit l'une des rares à disposer d'une palette de teintes allant l'ultraviolet à l'infrarouge. Grâce à la science, nous savons que cette distinction s'explique par la présence de cônes, des photorécepteurs situés dans la rétine capables de capter la lumière. Seuls de rares mammifères comme l'Homme et les grands singes ont une vision trichromatique (trois cônes), qui détecte une base de trois couleurs primaires qu'est le bleu, le vert et rouge. Les chiens, quant à eux, ont une rétine dite dichromatique (deux types de cônes), c'est-à-dire qu'ils peuvent uniquement voir les couleurs jaune et bleu-violet.

Pour rappel, la rétine est composée de cônes et de bâtonnets, qui sont deux éléments clés de la vision en transformant les photons (particules d'énergie) en signal électrique transmis au cerveau. Les premiers, bleu, vert ou rouge, activent la perception des couleurs. Les bâtonnets, quant à eux, sont stimulés lors de la vision nocturne et permettent de distinguer les niveaux de gris. Aux États-Unis, des chercheurs ont cherché à savoir pourquoi certains cônes sont plus fabriqués que d'autres en cultivant des "mini-rétines" en laboratoire. "Jusqu’à présent, on pensait que les cônes se différenciaient aléatoirement entre le vert et le rouge, comme si on jouait à pile ou face. Mais notre étude remet en cause cette idée", explique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’ADN des ours polaires utilisé pour mieux les connaître
Comment les animaux marins s’accouplent-ils sous l’eau ?
Combien de temps faut-il pour que deux chats s'acceptent ?
Voici les différentes méthodes pour connaître l'âge d'un chat
Que faire lorsqu’on se retrouve face à un gorille ?