Sainte-Soline: Véran juge "inacceptable" la présence d'élus lors de la manifestation interdite

Olivier Véran sur RMC-BFMTV le 27 mars 2023 - RMC
Olivier Véran sur RMC-BFMTV le 27 mars 2023 - RMC

Deux jours après la manifestation contre le chantier de méga-bassines à Sainte-Soline, pendant lesquels des affrontements entre les forces de l'ordre et les manifestants ont fait des blessés, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a dénoncé ce lundi sur BFMTV-RMC la présence "inacceptable" et "irresponsable" d'élus dans ce rassemblement interdit.

"Je regrette, je déplore, que des élus de la république, portant écharpe tricolore, se retrouvent dans une manifestation interdite parce qu'il y a là la présence de centaines de personnes qui viennent de l'étranger pour casser du policier, je le redis ce n'est pas responsable", a-t-il martelé, pointant notamment du doigt des élus "essentiellement d'extrême gauche".

Sur place se trouvaient notamment Marine Tondelier, secrétaire nationale d'Europe Ecologie Les Verts, David Cormand, député européen écologiste, ou encore les députés La France Insoumise Clémence Guetté et Gabriel Amard.

Mélenchon "soumis devant toutes les autres formes de violences"

Olivier Véran a aussi regretté que certains élus "sur place expliquent que le problème c'est les policiers" et cité les propos de Jean-Luc Mélenchon qui a dénoncé sur son site "un exercice de répression policière aveugle et ultra-violente" et assuré qu'il "ne se serait rien passé de violent, si Darmanin n’avait pas déployé 3000 policiers et gendarmes pour 'protéger' un trou dans la terre et un tuyau."

"Jean-Luc Mélenchon il est insoumis devant les violences policières mais il est soumis devant toutes les autres formes de violences parce que Jean-Luc Mélenchon et ses amis sont les rentiers de la colère, de la misère des petites gens, et sont les actionnaires de ces formes de violences", a dénoncé le porte-parole du gouvernement sur notre antenne.

Selon les autorités, environ 8000 personnes ont manifesté à Sainte-Soline ce samedi, dont 1000 "éléments radicaux".

Article original publié sur BFMTV.com