Publicité

Sainte-Soline: pour Macron, des "milliers de gens étaient simplement venus pour faire la guerre"

Le chef de l'État, en déplacement ce jeudi à Savines-le-Lac, dans les Hautes-Alpes, a appelé les élus à la responsabilité, et a mis en garde contre "une forme d'habitude de la violence qui s'installe".

En déplacement à Savines-le-Lac dans le cadre de la présentation d'un plan d'eau dans les Hautes-Alpes, le président de la République Emmanuel Macron a été interrogé sur les incidents qui se sont déroulés le 25 mars à Sainte-Soline, dans les Deux-Sèvres.

"Vous avez des milliers de gens qui étaient simplement venus pour faire la guerre, c'est inacceptable. Et donc je réaffirme mon soutien aux élus et aux forces de l'ordre, nos forces de l'ordre avec beaucoup de courage ont avancé", a déclaré Emmanuel Macron.

Deux manifestants toujours dans le coma

Au bord du lac artificiel de Serre-Ponçon, le chef de l'État a également mis en garde contre "une forme d'habitude de la violence qui s'installe", qu'il est nécessaire de "combattre avec beaucoup de fermeté".

"Je demande à toutes les forces politiques républicaines d'être parfaitement claires sur ce sujet", a-t-il poursuivi.

Et d'ajouter: "Qu'il y ait des contestations, c'est une chose. Rien ne peut justifier la violence". Emmanuel Macron a néanmoins tenu à évoquer la présence de manifestants pacifiques à Sainte-Soline samedi dernier, "qui étaient là en famille, et qui le lendemain ont tenu un moment plus festif qui n'a donné lieu à aucun débordement".

Deux manifestants sont encore dans le coma ce jeudi, après les affrontements qui ont eu lieu à Sainte-Soline, touchés par des tirs de LBD.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Accueilli par des manifestants, Macron de retour sur le terrain pour son "plan eau"