Publicité

Saint-Malo : un jeune professeur découvert mort chez lui, de troublants courriers passés au crible

C’est une triste nouvelle qui vient endeuiller l’Institut universitaire de technologie (IUT) de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Le dimanche 14 janvier, le corps sans vie de Sébastien Gourhand a été retrouvé à son domicile. Selon Ouest-France, l’homme de 27 ans enseignait depuis trois ans au sein du BUT Carrières juridiques. Un métier qui le passionnait alors qu’il était décrit comme “apprécié des étudiants pour son dynamisme et sa bienveillance”. Peu avant sa mort, Sébastien Gourhand avait cependant déposé plainte auprès du commissariat de la ville. Pour cause, il avait reçu plusieurs lettres anonymes et menaces de mort depuis novembre 2023. D’après Fabrice Trémel, procureur de la République, de nombreux enseignants avaient reçu ce type de menaces dans leurs casiers à l’IUT. “À chaque fois, des courriers extrêmement nominatifs pointant les particularités des uns et des autres, des menaces sexistes, racistes, homophobes” a-t-il précisé au Télégramme.

Une enquête a été ouverte après la mort du professeur

Face aux menaces de mort en raison de l’orientation sexuelle du jeune professeur, le parquet avait pris sa plainte très au sérieux. En effet, il a confirmé qu’une enquête avait été ouverte pour “menace de crime ou délit contre les personnes à l’encontre d’un chargé de mission de service public” et “menace de mort matérialisée par écrit, commise en raison de l’orientation sexuelle de la victime”. (...)

Lire la suite sur Closer

Bruno Vandelli accusé de viol : "J’ai des témoins !", il brise le silence et pointe les "zones d’ombres" de Yanis Marshall
Cheveux : cette coupe qui apporte un brin de modernité après 50 ans
Amélie Mauresmo : humiliations, ITT de 10 jours, nouvelle petite amie… Ce que l’on sait de sa plainte contre sa femme
Emmanuel Macron : épidémie de malaises pendant ses discours, sa réaction ne laissera personne de marbre
Perte de poids : qu'est-ce-que le régime anti-inflammatoire