Publicité

Saez menacé de mort : "Quand tu as la parole libre, cela se paye"

Abaca
Abaca

Crédits photo : AbacaSaez savoure son succès. 23 ans après l'explosion de sa carrière avec le tube "Jeune et con", le chanteur est plus populaire que jamais dans les salles comme le prouve son actuelle tournée de Zénith, qui se terminera en apothéose ce samedi 9 décembre avec un concert à l'Accor Arena de Paris. Et l'interprète de "La chanson du vieux réac" va mieux, lui qui avait dû annuler la fin de sa tournée en 2019 pour raisons de santé, après avoir fait un malaise sur scène à Clermont-Ferrand. Saez avait avoué des problèmes d'addictions, lui qui consommait « trois-quatre paquets de clopes par jour et trois bouteilles de Jack Daniels par soir ». Aujourd'hui, l'artiste de 46 ans s'est assagi, comme il l'explique au Parisien.

"J'avais des menaces de mort"


« Tournée sans alcool. À Dijon, j'ai donné le premier concert de ma vie à l'eau ! J'avais recommencé le Jack (Daniels) à Lille mais mon foie a dit non. Deux, trois bières, ça va, de temps en temps. Mais à l'eau, la transe sur scène n'est pas moins forte. Elle est juste différente » confie Saez, conscient de l'exigence que demande une telle tournée : « Vingt dates en un mois, il faut tenir physiquement. Surtout quand, comme moi, on donne des concerts de trois heures et on ne se prépare pas physiquement. À chaque tournée, je sors de ma grotte ». Bonne nouvelle pour ses fans, l'interprète de

Cliquez ici pour voir la suite


A lire aussi :

Damien Saez : "Je suis endetté"
Saez chante pour l'Ukraine sur "Telegram"
Saez s'engage avec deux chansons polémiques