Publicité

En "sacrifice pour Jéhovah", un père tente de noyer son fils de 2 ans

À Chicago, un homme a appelé la police pour signaler que son fils s’était noyé dans son bain, avant d’être accusé d’avoir tenté de le tuer. L’enfant a survécu.

Les forces de l'ordre de Chicago sont intervenues pour sauver un enfant de deux ans. (Photo d'illustration Getty Images)
Les forces de l'ordre de Chicago sont intervenues pour sauver un enfant de deux ans. (Photo d'illustration Getty Images) (Getty Images/Maskot)

C'est le chauffeur VTC qui a donné l'alerte, ce jour-là. À Chicago, aux États-Unis, un père et son fils de deux ans prennent un taxi Lyft jusqu'à leur domicile.

Dans le véhicule, le conducteur entend la conversation entre les deux, où le père, Jeremiah Campbell, tient des propos plus qu'inquiétants à son fils : il déclare qu'il va le noyer, en guise de "sacrifice pour Jehovah", selon les documents judiciaires consultés par le média local Chicago Tribune et rapportés par RMC.

Les témoins de Jéhovah, particulièrement actifs aux États-Unis, sont un groupe religieux fondamentaliste accusés de nombreuses dérives sectaires.

À LIRE AUSSI >> C’est quoi les Témoins de Jéhovah ?

Un appel anonyme dans la nuit

Le chauffeur de taxi prévient aussitôt les autorités après avoir déposé le père et l'enfant. La même nuit, la police reçoit un appel anonyme d'un homme qui déclare que son fils s'est noyé dans son bain : faisant le rapprochement immédiatement, les forces de l'ordre interviennent au domicile de Jeremiah Campbell, 29 ans.

En arrivant sur place, personne ne vient ouvrir, mais les policiers aperçoivent un homme au dessus d'une baignoire par la fenêtre. Ils pénètrent alors de force dans la maison, et récupèrent l'enfant, "qui était trempé et qui toussait", selon une voisine présente sur les lieux. L'enfant a été conduit à l'hôpital et ses jours ne sont plus en danger.

Le père a enfreint une ordonnance de protection

En s'intéressant de plus près au dossier de Jeremiah Campbell, les forces de l'ordre ont découvert que l'homme avait enfreint une ordonnance de protection l'empêchant de rentrer en contact avec plusieurs membres de sa famille, notamment son fils et la mère de celui-ci.

À LIRE AUSSI >> Un Témoin de Jéhovah jugé pour tentative de meurtre sur sa femme en Seine-et-Marne

En novembre 2021, il avait en effet été reconnu coupable de coups et blessures aggravés et de violences domestiques entraînant des lésions corporelles, puis condamné à 36 mois de mise à l'épreuve.

Actuellement détenu à la prison du comté de Cook, il est accusé de tentative de meurtre, de mise en danger d'enfant et de violation d'une ordonnance de protection. Une première audience est prévue le 21 septembre 2023.

VIDÉO - Hélène Romano, docteur en psychopathologie : "Dans un cas d’inceste, l’agresseur utilise souvent la culpabilité pour maintenir l’enfant sous pression"