Publicité

"Elle s'achètera moins de chaussures" : Cyril Hanouna sort la sulfateuse contre la PDG de Radio France

Cyril Hanouna n'a pas sa langue dans sa poche et lorsqu'un sujet le dérange, il n'hésite pas à le faire savoir. Il est à la tête de l'émission Touche pas à mon poste depuis plusieurs années dans laquelle il évoque l'actualité. Ce lundi 16 janvier, l'animateur emblématique a débuté en poussant un coup de gueule. En effet, il a voulu régler ses comptes avec le service public et a mentionné le financement des chaînes de télévision et stations de radio publiques. "J'ai vu un truc qui m'a fait halluciner. Est-ce que vous savez combien donne l'État à France Télévisions et à Radio France par an ? Combien ils leur donnent ?", a-t-il commencé avant de donner un chiffre très important. "3 milliards 800 000 millions", a-t-il affirmé. Une révélation qui a choqué les chroniqueurs et sur laquelle Cyril Hanouna est revenu ce mardi 17 janvier. Très critiqué sur les réseaux sociaux, l'animateur a fait une mise au point en attaquant directement Sibyle Veil, la patronne de Radio France. "La première chose qu'elle a à faire demain matin Sibyle Veil, c'est de dire qu'elle va passer à 10 000 euros", a-t-il lancé avant de déclarer : "Il est hors de question qu'elle soit payée plus qu'un ministre". Comme à son habitude, Cyril Hanouna a poursuivi son explication en faisant une touche d'humour : "Elle enlève 8 500 euros et elle s'achètera moins de chaussures, voilà !", a-t-il conclu.

Sur le plateau de son émission, Cyril Hanouna avait des choses à dire (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Anne-Sophie Lapix : les confidences cash de son mari sur ce cancer qu'il s'est découvert "un jour d'ennui"
Gad Elmaleh a retrouvé l'amour : révélation surprise sur le plateau de Mouloud Achour
Lisa Marie Presley : pas encore enterrée, ses ex se disputeraient déjà la garde de ses jumelles
Julien Courbet : Catherine, Twitter, émissions, spectacle, vrai prénom... Tout savoir
“Pas à l'aise avec ça” : le chef Philippe Etchebest révèle son étonnant point faible