Publicité

Le sac volé à un agent de la mairie de Paris ne contenait “pas de données sensibles” sur les JO

À cinq mois de l’ouverture des Jeux olympiques (JO) de Paris, les autorités françaises sont sur le qui-vive pour assurer la bonne tenue de l’événement. Avec 15 millions de personnes attendues, la sécurité est l’un des points les plus sensibles pour les organisateurs. Et les nouvelles de ce début de semaine n’ont pas dû les rassurer.

Lundi 26 février, un ingénieur, employé de la mairie de Paris, a signalé à la police le vol d’un sac contenant son ordinateur professionnel ainsi que deux clés USB alors qu’il se trouvait à la gare du Nord, à bord d’un train en partance pour Creil.

“Certes, les vols ne sont pas rares dans les transports parisiens, mais de là à imaginer qu’une sacoche dérobée mette en péril une manifestation sportive internationale”, ironise le magazine new-yorkais Time. Car, d’après les déclarations de la victime, les objets qui lui ont été dérobés pourraient contenir des données sensibles concernant la sécurité des JO. Il est notamment question d’informations sur le déploiement des quelque 2 000 policiers municipaux que la mairie a prévu de mobiliser.

Des “notes sur la circulation pendant les Jeux”

Si la presse française a rapidement donné l’alerte, Time a pour sa part demandé davantage d’informations sur le contenu des objets volés. Le parquet de Paris lui a assuré que “les supports informatiques dérobés ne contiennent pas de données sensibles, mais seulement ‘des prises de notes sur la circulation pendant les Jeux’”, peut-on lire sur le site de l’hebdomadaire américain.

Toutefois, une enquête a été ouverte et les images des caméras de surveillance sont analysées pour tenter de mettre la main sur les objets subtilisés.

Pour ces JO, “les organisateurs, parmi lesquels l’État français, le CIO [Comité international olympique] et des entreprises partenaires ont alloué à la sécurité un budget de 320 millions d’euros”, rappelle Time. Une enveloppe censée permettre d’assurer l’ordre pendant la compétition, avec une attention particulière accordée à la cérémonie d’ouverture, le 26 juillet, à laquelle quelque 300 000 spectateurs, massés sur les bords de la Seine, devraient assister.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :