Publicité

“On s’affame et après…” : ce qui a sauvé Julie Andrieu de son rapport difficile à la nourriture

En avril prochain, les téléspectateurs vont retrouver Julie Andrieu dans une toute nouvelle saison des potagers de Julie. À l’occasion de la promotion de cette émission, l’animatrice s’est confiée à nos confrères de Télé-Loisirs. Et elle a accepté de revenir sur des sujets très personnels et douloureux. En effet, dans les années 90, l’ancienne compagne de Jean-Marie Périer se lance dans le monde de la cuisine. Elle publie alors plusieurs livres culinaires et devient même critique gastronomique. Mais vers l’âge de 18 ans, elle développe des troubles alimentaires.

Julie Andrieu : "Il m'a dit que j'avais beaucoup grossi"

La faute à la remarque d’un pédiatre : "Quand je suis allée voir celui qui était encore mon pédiatre, il m'a dit que j'avais beaucoup grossi et m'a suggéré un régime en urgence. Avec le recul, je pesais 10kg de plus qu'aujourd'hui, mais à cet âge-là, c'était normal", a-t-elle confié. Alors pour perdre ses kilos supposés en trop, Julie Andrieu se lance dans "des régimes miracles", ce qui a eu pour conséquence l’apparition de deux troubles : l'anorexie et la boulimie. "Le régime équilibré que vous donne le médecin, vous le faites bien pendant trois semaines et après vous vous mettez à croire aux vendeurs de rêves des magazines féminins, qui vous expliquent que si vous ne mangez que des fruits rouges pendant une semaine vous allez perdre 5kg. J'y ai cru, comme beaucoup de jeunes filles. Je suis entrée dans (...)

Lire la suite sur Closer

Disparition d’Émile au Vernet : "Cela pourrait aussi…", cet espoir infime du maire du hameau
Cet incontournable de la garde-robe qui rend les traits du visage plus vieux
Perte de poids : ce bienfait insoupçonnable quand on maigrit
“Une nuit où il était…” : cette conversation entre Olivier Lejeune et Stéphane Plaza jamais dévoilée
Cancer de Kate Middleton : cette délicate attention so french que la princesse ne pourra qu’apprécier