Séoul sous le choc après la bousculade mortelle

© REUTERS

Plus de 150 personnes sont mortes dans le mouvement de foule qui s'est produit, pour une raison encore indéterminée, dans ce quartier du centre de la capitale coréenne, situé près d'une ancienne base militaire américaine et connu pour ses bars et sa vie nocturne animée.

À lire aussi Avant Séoul, les mouvements de foule les plus meurtriers

Environ 100.000 personnes selon les estimations des médias locaux, nombre d'entre elles très jeunes et déguisées ou en tenue de soirée, y avaient convergé samedi soir pour célébrer Halloween pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus.

"Mon ami m'a dit: quelque chose de terrible se passe dehors", raconte Jeon Ga-eul, 30 ans, qui buvait un verre dans un bar au moment du drame. "Je lui ai répondu: mais qu'est-ce que tu racontes? Je suis sorti pour voir, et j'ai vu des gens qui faisaient des massages cardio-respiratoires".

Ce quartier, immortalisé par la série télévisée coréenne "Itaewon Class" en 2020, est constitué d'un dédale de ruelles en pente raide de part et d'autre d'une avenue principale. La foule était exceptionnellement dense, faisant pressentir le drame, rapporte-t-il.

À lire aussi L'horreur à Séoul : plus de 150 morts dans une bousculade

"Avant l'accident, il y avait tellement de monde qui se poussait... J'ai été pris moi aussi dans la foule. Au début je n'arrivais pas à me dégager non plus. J'ai senti qu'un accident était sur le point de se produire", poursuit Jeon Ga-eul.

"Une pers...


Lire la suite sur ParisMatch