Publicité

Le sénateur LR Bruno Retailleau évoque les "belles heures" de la colonisation, la gauche s'indigne

Le président des sénateurs LR assume. La colonisation française en Afrique a été marquée par des "heures noires", mais aussi "des heures qui ont été belles", a affirmé mardi Bruno Retailleau fustigeant la "repentance perpétuelle" qui "affaiblit" selon lui le pays.

"La colonisation c'est bien entendu des heures qui ont été noires, mais c'est aussi des heures qui ont été belles, avec des mains tendues", a-t-il déclaré sur Sud Radio.

Le sénateur de la Vendée était au départ lancé sur le "silence" du Maroc face à l'aide proposée par la France après le séisme meurtrier de vendredi. "Le signe de l'échec de la politique africaine d'Emmanuel Macron", a estimé le patron de la droite sénatoriale, faisant le lien avec les récents putschs au Mali, au Burkina Faso et au Niger.

Trois pays où "une forme de haine anti-française s'est exprimée", ce qui est "sans doute (un) effet de la colonisation", a-t-il reconnu. Mais "quand je me rends en Afrique, on ne me dit pas ça", a-t-il ajouté, "on me dit qu'ils attendent une France qui ne soit pas repentante, qui soit forte et qui assume".

"Honte", "ignominie"

Cette déclaration n'est pas passée inaperçue, notamment à gauche qui s'est insurgée sur les réseaux sociaux. Le Premier secrétaire du PS Olivier Faure y a amèrement vu un retour au "temps où l’Homme blanc apportait la civilisation à des indigènes pas encore entrés dans l'Histoire". "Heureusement que LR est là pour nous éviter la repentance", a-t-il déploré.

La députée EELV Sandrine Rousseau a quant à elle fustigé la thèse en bloc: "La colonisation a été un envahissement, une prise de possession unilatérale de pays entiers."

Une pluie d'adjectif a également été utilisée par d'autres membres de la Nupes. Les propos sont "ignominieux", selon le député PS de Guadeloupe Élie Califer, "abjects" pour Arthur Delaporte. "Bruno Retailleau restera dans 'les belles heures' des déclarations rances de la politique", a ajouté le député Boris Vallaud.

L'écologiste et ancien macroniste Aurélien Taché a lui directement mentionné le sénateur LR en dénonçant des "déclarations font le nid de l'anti-France et le bonheur de l'impérialisme Russe". "Honte à vous, Bruno Retailleau", a-t-il lancé sur son compte X, anciennement Twitter.

Ce dernier lui a d'ailleurs répondu dans la foulée. "Ne rien occulter des excès et des erreurs de la colonisation, mais souligner aussi ce que la France a apporté de positif : la scolarisation des enfants, l’accès à la santé", a-t-il développé. Et d'ajouter: "La manipulation de l’histoire est la pire des manières de construire l’avenir."

Article original publié sur BFMTV.com