Publicité

Sénégal, Argentine, Nigeria et Irlande : les informations de la nuit

Bassirou Diomaye Faye en ballottage favorable au Sénégal. Les résultats officiels de l’élection présidentielle ne seront connus que dans la semaine mais les premières estimations du groupe iGFM placent le candidat de l’opposition, encore en prison il y a deux semaines, en tête avec 57,4 % des suffrages devant Amadou Bâ, le représentant du pouvoir avec 31,9 %. Plus de sept millions de Sénégalais avaient rendez-vous aux urnes dimanche pour désigner le successeur de Macky Sall après des mois de crise.

L’Argentine défile contre la réécriture de l’histoire. Comme tous les 24 mars, des dizaines de milliers d’Argentins étaient dans la rue pour dénoncer les sept ans de dictature militaire après le coup d’État de 1976. Mais cette année était différente. Comme l’explique El País, le nouveau président Javier Milei, habitué à créer la polémique, cherche à minimiser les crimes de l’époque. “À partir des comptes officiels de la Casa Rosada, l’exécutif a diffusé une vidéo qui assimile le terrorisme d’État à la violence des groupes de guérilla, défend qu’il y a eu une guerre dans laquelle “des innocents sont tombés des deux côtés”, s’interroge sur le nombre de victimes de la dictature et suggère que les organisations de défense des droits humains “ont collecté la dîme” pour demander justice pour les milliers de disparus”, précise le quotidien espagnol. Pourtant, dans un pays aussi divisé que l’Argentine, le rejet de la dictature était jusqu’ici l’un des rares sujets de consensus.

137 élèves et enseignants libérés au Nigeria. Les autorités avaient annoncé que 287 enfants et leurs professeurs de l’école LEA Kuriga dans la ville de Kaduna, au centre du pays, avaient été kidnappés le 7 mars dernier. “Leurs ravisseurs ont ensuite demandé une rançon d’un milliard de nairas (environ 650 000 euros, NDLR) pour leur libération, fixant la date limite de paiement au 27 mars 2024”, indique Punch. Le total s’élevait en réalité à 137 et toutes les victimes ont été secourues par les forces armées dimanche matin. Elles ont reçu un soutien psychologique avant de retrouver leur famille.

[...] Lire la suite sur Courrier international