Publicité

Séisme en Syrie: l'Unicef estime que 3,7 millions d'enfants sont confrontés à des menaces croissantes

Des habitants récupèrent un enfant dans les décombres d'un bâtiment effondré suite à un tremblement de terre dans la ville de Jandaris, dans la campagne de la ville d'Afrin, au nord-ouest de la Syrie, dans la partie de la province d'Alep tenue par les rebelles, le 6 février 2023. - RAMI AL SAYED / AFP
Des habitants récupèrent un enfant dans les décombres d'un bâtiment effondré suite à un tremblement de terre dans la ville de Jandaris, dans la campagne de la ville d'Afrin, au nord-ouest de la Syrie, dans la partie de la province d'Alep tenue par les rebelles, le 6 février 2023. - RAMI AL SAYED / AFP

L'Unicef a averti jeudi que 3,7 millions d'enfants des zones touchées par le séisme du 6 février en Syrie étaient confrontés à des menaces croissantes, au terme d'une visite de sa directrice générale dans ce pays.

"Les enfants de Syrie ont déjà enduré des horreurs et des souffrances indescriptibles", a déclaré la directrice générale du Fonds des Nations unies pour l'enfance, Catherine Russell, dans un communiqué.

"Les 3,7 millions d'enfants de la Syrie touchés par le tremblement de terre sont confrontés à une dramatique accumulation de dangers", a-t-elle ajouté.

"À présent, ces tremblements de terre et leurs répliques ont non seulement détruit davantage de maisons, d'écoles et d'endroits où les enfants peuvent jouer, mais ils ont également brisé tout sentiment de sécurité pour tant d'enfants et de familles parmi les plus vulnérables", a-t-elle ajouté.

Un appel aux dons de 172,7 millions de dollars

Le séisme a fait plus de 50.000 morts en Turquie et en Syrie. Le bilan pour la Syrie s'élève à près de 6000 morts.

Depuis, des répliques plus ou moins violentes sont ressenties de temps à autre.

La directrice de l'Unicef s'est notamment rendue à Alep, deuxième ville de Syrie sous contrôle du gouvernement, durement touchée par le séisme.

L'Unicef a lancé un appel aux dons de 172,7 millions de dollars pour apporter une aide immédiate à 5,4 millions de personnes touchées par le séisme, dont 2,6 millions d'enfants.

Selon l'ONU, 8,8 millions de Syriens ont été affectés par le séisme.

La directrice de l'Unicef a par ailleurs mentionné "la menace accrue de maladies contagieuses, transmises par contact et d'origine hydrique pour les familles déplacées".

Le séisme a secoué un pays déjà dévasté par une guerre civile depuis 2011 qui a coûté la vie à près d'un demi-million de personnes, déplacé des millions de personnes et ravagé les infrastructures.

Plusieurs écoles dans les zones sinistrées ont servi de refuge pour des rescapés du séisme, qui a notamment détruit des installations d'assainissement de l'eau déjà mises à mal par la guerre, faisant planer le risque d'une propagation accrue de maladies, comme le choléra qui se propage depuis septembre en Syrie.

Article original publié sur BFMTV.com