Publicité

Sécheresse en Catalogne : transporter de l'eau par bateau, est-ce la solution?

Sécheresse en Catalogne : transporter de l'eau par bateau, est-ce la solution?

La Catalogne connaît l'un des épisodes de sécheresse les plus graves de son histoire. Jamais, au cours du siècle dernier, le manque d'eau n'a été aussi important dans la région espagnole. Face à cette situation, les autorités ont déclaré l'état d'urgence.

Les réservoirs qui alimentent la majeure partie de la communauté sont au plus bas. Ils ne contiennent plus que 16 % d'eau. Face à ce scénario extrême, une série de restrictions ont été adoptées, telles que l'interdiction de remplir les piscines des hôtels, la limitation de l'irrigation des espaces verts et la réduction de la consommation du secteur rural.

Coupures d'eau envisagées à Barcelone, "une tragédie"

Les écologistes estiment que ces mesures sont insuffisantes. Le responsable de l'eau pour Greenpeace en Espagne, Julio Barea, déclare à la RTVE (le principal groupe audiovisuel espagnol) que les limitations "devront être beaucoup plus restrictives s'il ne pleut pas" et qu'il pourrait y avoir "des coupures d'eau à Barcelone, ce qui serait une tragédie".

Pour répondre à cette situation extrême, le gouvernement espagnol envisage de transférer de l'eau dessalée par bateau vers la Catalogne. C'est la stratégie que le ministère de la Transition écologique souhaite mettre en œuvre avec le ministère régional de l'urgence climatique de la Communauté valencienne, étant donné que l'eau proviendrait du port de Sagunto.

Il s'agit de la mesure la plus simple, la plus claire et la plus réalisable sur le plan technique et administratif.

La ministre Teresa Ribera assure que cette méthode a été privilégiée parce qu'il s'agit de "la mesure la plus simple, la plus claire et la plus réalisable sur le plan technique et administratif", bien qu'elle reconnaisse qu'il s'agisse d'une "solution exceptionnelle".

Le président de la communauté valencienne a fait part de sa solidarité avec ses voisins catalans, bien qu'il ait fait remarquer qu'ils n'avaient pas été traités de la même manière à l'époque. "Mais nous n'allons pas refuser l'eau à ceux qui nous l'ont refusée", déclare Carlos Manzón, qui a critiqué la gestion de l'eau par le gouvernement catalan.

"Faire venir des bateaux d'ailleurs n'est pas viable"

Les groupes de défense de l'environnement ont également critiqué la gestion de l'eau par la Généralité de Catalogne. Greenpeace reconnaît que des mesures doivent être prises, mais Julio Barea estime que "ce sont des correctifs qui ne peuvent être mis en œuvre à long terme, car faire venir des bateaux d'ailleurs n'est pas durable".

Apporter de l'eau dessalée par bateau à Barcelone ne couvrira que 2 % de la consommation quotidienne d'eau des habitants de la région métropolitaine. C'est pourquoi Greenpeace considère qu'il s'agit d'une mesure insuffisante et coûteuse.

Selon l'organisation, la racine du problème se trouve dans l'agriculture et l'élevage. C'est un secteur qui consomme une grande quantité d'eau en raison de l'irrigation intensive. "Nous pouvons économiser l'eau à domicile, mais la consommation domestique est minime en comparaison", avance le responsable des questions liées à l'eau de Greenpeace Espagne.

Critique de la gestion de l'eau par les municipalités

Outre l'utilisation de l'eau par le secteur primaire, plusieurs groupes sociaux et de quartier de Catalogne ont critiqué la gestion de l'eau par les municipalités. Ces administrations sont responsables de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement au niveau municipal.

De nombreuses municipalités de Catalogne ne possèdent pas de plan de lutte contre la sécheresse. Tous les centres urbains de plus de 20 000 habitants devraient en avoir un, mais seul 1 sur 4 en est doté.

En outre, la gestion de l'eau en Catalogne est principalement assurée par le secteur privé, 78 % de la population étant approvisionnée par des opérateurs non publics.