Publicité

Sécheresse et canicule en Espagne : une catastrophe agricole inédite frappe le pays

Ce n'est pas pour rien que le gouvernement espagnol a dû décider en urgence jeudi 11 avril de mettre en place un plan de sauvegarde de l'agriculture et d'investissements à hauteur de 2 milliards d'euros. À cause d'une sécheresse printanière et une canicule inédites, le pays traverse une grave crise agricole.

Une enveloppe de 636 millions d’euros d’aides directes servira à soutenir les agriculteurs, éleveurs et apiculteurs, dont les rendements vont être gravement atteints. Un rapport du syndicat agricole Coag estime déjà que "la sécheresse a asphyxié 80 % des campagnes espagnoles". Selon le Coag, plus de 5 millions d’hectares de terres céréalières non irriguées ont subi des "pertes irréversibles" et les récoltes de céréales sont même considérées comme "perdues à 100 %" dans plusieurs régions d’Espagne. "Cela représente 4,2 fois la taille de l'Ile de France", synthétise le spécialiste Serge Zaka sur Twitter.

Le rapport ajoute que jusqu'à 80% de la récolte d'olives dans le sud du pays pourrait être perdue, qu'une inquiétude demeure aussi autour des arbres fruitiers (orangers, pistachiers, amandiers...) dont beaucoup seraient morts. Les éleveurs vont manquer de fourrage pour le bétail. Cette catastrophe naturelle va aussi affecter les saisons agricoles à venir. "De nombreuses saisons culturales vont être sautées (comme le riz en Andalousie par exemple), les agriculteurs ne produiront rien", analyse le docteur en agro-météorologie. "Il s'agit d'une situation agricole très sérieuse. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces bactéries découvertes dans les Alpes peuvent digérer le plastique
Réchauffement climatique : des fuites de méthane "époustouflantes" et "hors de contrôle" au Turkménistan
Kia Niro EV, le crossover familial 100 % électrique nouvelle génération
Incroyable orage vert-bleu au Texas : comment le ciel peut-il prendre cette couleur ?
Électroménager, smartphone, trottinette : le bonus réparation accordé aux consommateurs va doubler