Publicité

Sébastien Haller, vainqueur de la CAN après avoir battu le cancer, fond en larmes après la finale

Sébastien Haller n’a pas pu retenir ses larmes à la suite de la victoire de la Côte d’Ivoire à la CAN, alors qu’il a vaincu le cancer l’année dernière.
Sébastien Haller n’a pas pu retenir ses larmes à la suite de la victoire de la Côte d’Ivoire à la CAN, alors qu’il a vaincu le cancer l’année dernière.

FOOTBALL - Il est le héros de la Côte d’Ivoire. Mais cette victoire à la Coupe d’Afrique des Nations (2-1 contre le Nigeria) avait une saveur encore plus spéciale pour Sébastien Haller, ce dimanche 11 février.

En zone mixte, après le match, celui qui a inscrit le 2e but de la finale n’a pas pu retenir ses larmes. Et pour cause : il y a un an, le joueur du Borussia Dortmund sortait vainqueur d’un long combat contre un cancer des testicules qui l’a tenu éloigné des terrains pendant 7 mois.

Interrogé au micro de Bein Sport par Basile Boli, sur son ressenti après cette victoire à la CAN, Sébastien Haller a répondu : « Ça fait du bien d’être un peu récompensé, de continuer d’y croire, et de voir que ça sert à quelque chose. » Avant de fondre en larmes dans les bras de son interlocuteur, débordé par l’émotion.

Un combat de 7 mois

C’est en juillet 2022, peu après son arrivée au Borussia Dortmund, que Sébastien Haller apprend qu’il est atteint d’un cancer des testicules, rappelle un article du Figaro. Durant sa convalescence, l’avant-centre ivoirien n’a eu de cesse que d’entretenir sa forme physique, afin d’être opérationnel à son retour sur les terrains.

« Si ça ne tenait qu’à moi, je serais revenu en octobre. Octobre novembre parce que dans ma tête la deuxième opération n’était pas nécessaire », confiait-il dans un documentaire qui retrace son combat, toujours selon Le Figaro. Finalement, cette deuxième opération a bel et bien lieu. Il reprend la compétition en janvier 2023, après 7 mois de chimiothérapie.

Une approche payante

Cette épreuve, il l’a également traversée avec l’aide de ses proches, et de son sens de l’humour, qu’il utilise afin de dédramatiser la situation. « On a deux options, soit on vit la situation vraiment dans la catastrophe et rien ne va, soit on essaye d’en rigoler de se vider la tête pour passer à autre chose et ça se passe mieux », expliquait sa compagne Priscilla, dans le documentaire.

Une approche payante, selon le porte-parole de la Ligue contre le Cancer Emmanuel Ricard, interrogé par Le Figaro. « Il nous montre qu’il vaut mieux essayer de la dribbler [la vie] et de la prendre à contre-pied plutôt que de se laisser enfermer et il le fait bien », expliquait-il.

Aujourd’hui, le voilà champion d’Afrique pour la première fois, suite à un parcours de miraculé. Après deux défaites en phase de groupe, la Côte d’Ivoire ne doit sa qualification pour la phase éliminatoire de la compétition qu’à une victoire du Maroc. Puis, à partir des huitièmes de finale, plus rien ne pouvait arriver aux Éléphants, éliminant tour à tour le Sénégal, le Mali et la République démocratique du Congo. Jusqu’à la victoire contre le Nigeria.

À voir également sur Le HuffPost :

Sébastien Haller, en rémission d’un cancer, inscrit un but symbolique avec Dortmund

Charles III atteint d’un cancer, le roi remercie « sincèrement » tous ceux qui le soutiennent