Publicité

Sébastien Cauet dépose une nouvelle plainte et dénonce une tentative « d’extorsion de fonds »

L’animateur vedette de NRJ, temporairement privé d’antenne, est visé par une plainte pour deux viols.

Sébastien Cauet, ici au mois de mars 2022, à Paris.
THOMAS SAMSON / AFP via Getty Images Sébastien Cauet, ici au mois de mars 2022, à Paris.

AGRESSION SEXUELLE - Sébastien Cauet dépose une nouvelle plainte. C’est ce qu’ont déclaré les avocats de l’animateur vedette de NRJ, ce lundi 27 novembre, dans un communiqué de presse transmis notamment à l’AFP.

« Nous annonçons officiellement qu’une plainte a été déposée auprès du parquet de Nanterre pour tentative d’extorsion de fonds en bande organisée, dénonciation calomnieuse, faux et usages contre personnes non dénommées », peut-on lire dans le document.

La démarche judiciaire veut répondre « à la calomnie orchestrée pour gravement porter atteinte à l’honneur et à la réputation » de Sébastien Cauet, précisent les avocats qui espèrent l’ouverture prochaine d’une enquête.

L’annonce du dépôt de plainte intervient alors que l’animateur radio a été mis sur la touche par NRJ jusqu’à nouvel ordre. Après la révélation d’une plainte contre l’animateur âgé de 51 ans, le parquet de Bourg-en-Bresse a annoncé avoir diligenté une enquête préliminaire pour « viols sur mineure de plus de 15 ans et viols ».

Cauet avait déjà porté plainte pour harcèlement

La plainte pour deux viols a été déposée par une jeune femme de 25 ans prénommée Julie, qui a expliqué que les faits s’étaient produits lors de son adolescence, en 2014. Elle a raconté à la chaîne BFMTV qu’alors qu’elle rencontrait l’animateur avec l’envie de faire de la radio, il lui avait demandé une fellation, qu’après un premier refus, elle lui avait accordée contre son gré.

Sur X (anciennement Twitter), Cauet s’était dit, lui, « éprouvé par les accusations non seulement ignominieuses mais surtout mensongères ». « J’ai les preuves de mon innocence, mes avocats vont en saisir le parquet de Nanterre. Je me battrai contre cette lamentable entreprise de déstabilisation », a-t-il poursuivi.

Il avait déjà indiqué, à la mi-novembre, avoir lui-même déposé plainte pour harcèlement, après avoir été accusé depuis plusieurs semaines sur X d’avoir envoyé des messages à caractère sexuel à une mineure.

VIDÉO - Julie, plaignante dans l'affaire Cauet, témoigne dans "TPMP"