Publicité

Sébastien Cauet accusé de viols: l'animateur a déposé plainte pour cyberharcèlement

L'animateur est visé par trois plaintes pour viols et agressions sexuelles. Il a déposé plainte en retour pour cyberharcèlement, après une première plainte notamment pour "tentative d'extorsion en bande organisée".

L'animateur Sébastien Cauet a déposé plainte pour cyberharcèlement, en plus d'avoir déposé plainte pour "tentative d'extorsion de fonds en bande organisée, dénonciation calomnieuse, faux et usages contre personnes non dénommées", a annoncé l'un de ses avocats Me Simon Clémenceau ce jeudi 30 novembre sur BFMTV.

"Au tout départ, ces accusations viennent de comptes Twitter anonymes avec des auteurs qui sont dissimulés et des comptes qui sont réputés pour diffuser de fausses informations sur des personnalités publiques ou pas", a dénoncé l'avocat de Sébastien Cauet sur notre antenne.

"La réaction immédiate de Sébastien Cauet a été de déposer plainte pour cyberharcèlement", a-t-il ensuite annoncé, précisant qu'une enquête a été ouverte par le parquet de Nanterre.

Une période "extrêmement difficile" pour son client

Son avocat Me Simon Clémenceau espère que "le préjudice" subi par son client et "sa souffrance" seront pris en compte par la justice, assurant que la période vécue par l'animateur était "extrêmement difficile".

L'animateur est visé par deux nouvelles plaintes pour viols et agressions sexuelles, quelques jours après l'ouverture d'une première enquête préliminaire pour "viols sur mineure de plus de 15 ans et viols", faisant suite à une plainte déposée le 18 novembre pour des faits qui auraient été commis entre 2014 et 2022.

Un autre de ses avocats, Me Xavier Autain, avait déjà dénoncé mercredi sur BFMTV une "volonté d'obtenir des fonds", alors que la défense de l'animateur a appelé à "la retenue et la rigueur".

L'animateur en retrait provisoire

L'avocat de Sébastien Cauet a répété que les "accusations" visant son client étaient "fausses" et a dénoncé des "incohérences" dans les propos des plaignantes, notamment sur la "date" des faits supposés, le "lieu" ou encore "la nature même" de ces faits.

L'animateur a convenu avec NRJ "d'un commun accord" de "son retrait provisoire des antennes" de la radio.

La plainte pour deux viols a été révélée par le magazine L'Obs. Elle a été déposée par une jeune femme de 25 ans prénommée Julie, qui a expliqué que les faits s'étaient produits lors de son adolescence, en 2014.

Elle a raconté à BFMTV qu'alors qu'elle rencontrait l'animateur avec l'envie de faire de la radio, il lui avait demandé une fellation, qu'après un premier refus elle lui avait accordée contre son gré.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "Je les déteste" : Myriam Abel s'emporte contre Cauet et Cécile de Ménibus