Publicité

Sébastien Boueilh démissionne de la présidence de la Ciivise après seulement quelques semaines

L’ancien joueur de rugby Sébastien Boueilh démissione de la présidence de la Commission indépendante sur l’inceste et les abus sexuels sur mineurs.
EMMANUEL DUNAND / AFP L’ancien joueur de rugby Sébastien Boueilh démissione de la présidence de la Commission indépendante sur l’inceste et les abus sexuels sur mineurs.

JUSTICE - À peine installée, la présidence de la Ciivise se retire. Le nouveau président de la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise), Sébastien Boueilh a annoncé ce jeudi 8 février sa démission, quelques jours après avoir pris ses fonctions, s’estimant « la cible de calomnies et d’attaques personnelles ».

Le gouvernement « prend acte de la démission » et « réunira dans les prochaines semaines les acteurs du secteur pour étudier les suites à la commission », a réagi le ministère de la Santé.

Cette décision intervient 24 heures après l’annonce par la Ciivise de mise en retrait de sa vice-présidente Caroline Rey-Salmon, visée par une plainte pour agression sexuelle. Elle avait justement été soutenue par Sébastien Boueilh, déclarant dans ce mardi dans l’émission Quotidien : « Si la victime a porté plainte, tant mieux, je pense que Caroline le fera aussi et la justice tranchera ».

Sébastien Boueilh, président de l’association Colosse aux pieds d’argile, avait été nommé en décembre par le gouvernement pour prendre la suite du juge des enfants Édouard Durand. « Depuis ma nomination le 11 décembre 2023, je suis la cible de calomnies, d’attaques personnelles, et la commission a fait l’objet de controverses qui ne permettent pas la sérénité nécessaire à la réalisation de ses missions », a-t-il déclaré dans un communiqué.

À voir également sur Le HuffPost :

Inceste : la Ciivise reprend ses travaux, voici sa nouvelle feuille de route

Ciivise : Caroline Rey-Salmon, accusée de violences sexuelles, se met en retrait de ses fonctions