Rwanda : Paul Rusesabagina condamné à 25 ans de prison

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Réapparu au Rwanda, en août 2020, après près de 25 ans d'exil, Paul Rusesabagina est accusé d'être le cerveau d'attaques menées par le Front de libération nationale (FLN), groupe rebelle considéré comme terroriste par Kigali.
Réapparu au Rwanda, en août 2020, après près de 25 ans d'exil, Paul Rusesabagina est accusé d'être le cerveau d'attaques menées par le Front de libération nationale (FLN), groupe rebelle considéré comme terroriste par Kigali.

« Il a fondé une organisation terroriste, il a contribué financièrement à des activités terroristes », voilà ce que la juge Beatrice Mukamurenzi a dit au sujet de Paul Rusesabagina, jugé pour son soutien au Front de libération nationale (FLN), un groupe rebelle accusé d?avoir mené des attaques meurtrières au Rwanda en 2018 et 2019.

L?histoire de ce Hutu modéré à l?apparence tranquille, avec sa moustache et son costume bien mis, a inspiré le film Hôtel Rwanda, sorti en 2004. Né en 1954 dans une famille d?agriculteurs du centre du Rwanda, Paul Rusesabagina a brièvement étudié la théologie, puis l?hôtellerie, au Kenya et en Suisse. De retour au Rwanda en 1984, il est embauché comme directeur général adjoint du plus prestigieux hôtel de la capitale Kigali, l?hôtel des Mille Collines. Quand le génocide commence en avril 1994, des centaines de personnes, principalement des Tutsis, s?y réfugient.

Hutu modéré marié à une Tutsi, Paul Rusesabagina discute avec les tueurs, les apaise avec des bières, utilise ses relations pour obtenir de la nourriture, tandis que ses « invités » boivent l?eau de la piscine. Il enverra des SOS aux gouvernements européens et au président américain Bill Clinton avec le fax de l?hôtel. Incarné à l?écran par Don Cheadle comme un altruiste à la voix douce, Paul Rusesabagina, aujourd?hui âgé de 67 ans, est aussi l?un des plus féroces critiques du président rwandais Paul Kagame.

Au terme d?un procès qualifié de « politique » par ses soutiens, i [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles