La Russie va "prendre des mesures" pour empêcher des incursions ukrainiennes

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, au centre de congrès du World Trade Centre à Moscou, le 17 décembre 2020. - NATALIA KOLESNIKOVA / AFP
Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, au centre de congrès du World Trade Centre à Moscou, le 17 décembre 2020. - NATALIA KOLESNIKOVA / AFP

La Russie va "prendre des mesures" pour empêcher des incursions ukrainiennes, après que les autorités russes ont rapporté la veille une "infiltration" de "saboteurs" ukrainiens dans une région russe frontalière de l'Ukraine, a déclaré ce vendredi le Kremlin.

"Des conclusions seront tirées à l'issue de l'enquête" sur cette incursion présumée jeudi dans la région de Briansk, a indiqué à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Les autorités vont "prendre des mesures pour empêcher de tels événements à l'avenir", a-t-il souligné.

Démenti de Kiev

Les services russes de sécurité (FSB, héritier du KGB) ont annoncé jeudi avoir repoussé vers l'Ukraine des "saboteurs" ukrainiens infiltrés dans la région de Briansk et qui ont ouvert le feu sur une voiture en tuant deux civils et blessant un enfant, selon Moscou.

Kiev a démenti toute incursion et accusé les autorités russes de "provocation" visant à justifier leur offensive militaire contre l'Ukraine.

Selon un député russe, Alexandre Khinchteïn, qui préside le comité pour la politique d'information à la Douma d'Etat, quatre membres des forces spéciales russes ont par ailleurs été blessés jeudi dans cette région lorsqu'une mine a explosé au passage de leur véhicule.

Le président russe Vladimir Poutine, qui a dénoncé jeudi une attaque "terroriste", va réunir vendredi le conseil de sécurité nationale.

Article original publié sur BFMTV.com