Russie et USA discutent d'un échange de prisonniers impliquant un ex-soldat US, selon l'avocat de Whelan

par Tom Balmforth
·2 min de lecture
RUSSIE ET USA DISCUTENT D'UN ÉCHANGE DE PRISONNIERS IMPLIQUANT UN EX-SOLDAT US, SELON L'AVOCAT DE WHELAN

par Tom Balmforth

MOSCOU (Reuters) - La Russie et les Etats-Unis discutent d'un possible échange de prisonniers qui pourrait garantir la libération de Paul Whelan, un ancien soldat du corps américain des Marines emprisonné pour espionnage, a déclaré lundi à Reuters l'avocat de Whelan.

La justice russe a jugé l'an dernier Paul Whelan coupable d'espionnage et l'a condamné à une peine de 16 ans d'emprisonnement. Whelan nie les accusations et se dit victime d'un coup monté.

Vladimir Zherebenkov, l'avocat russe de Paul Whelan, a déclaré que des discussions sur un échange avaient désormais lieu entre la Russie et les services américains de sécurité.

Indiquant s'être entretenu avec les services russes de sécurité, il a dit avoir appris de ceux-ci que "des négociations sont en cours". "La question d'un échange va être résolue", a-t-il ajouté.

Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès de l'ambassade des Etats-Unis à Moscou.

"De ce que j'ai compris, une sorte d'initiative est apparue. Je pense que le camp américain a initié des discussions (...) spécifiquement sous Biden", a déclaré Vladimir Zherebenkov.

L'avocat a dit par le passé penser que Moscou voulait conclure un accord sur un échange de prisonniers incluant Paul Whelan.

En revanche, aucune information faisant état de discussions menées par l'administration du nouveau président américain Joe Biden n'avait été rapportée au préalable.

"Selon mes informations, des négociations sont en cours et la question d'une remise (de Whelan) sera résolue dans les deux ou trois mois à venir", a déclaré Vladimir Zherebenkov.

Il n'a pas été en mesure de préciser si les discussions concernaient aussi Trevor Reed, un autre ancien soldat américain qui a été emprisonné pour neuf ans en juillet dernier pour avoir mis en danger la vie de deux policiers russes.

D'après l'avocat, les avis divergent à Moscou sur le choix des ressortissants russes détenus aux Etats-Unis qui pourraient être inclus dans l'échange. Il a notamment nommé le trafiquant d'armes Viktor Bout et le trafiquant de drogue Konstantin Yarochenko, dont la Russie cherche de longue date à obtenir la libération.

(version française Jean Terzian)