Publicité

Quand la Russie part en guerre contre les “toilettes neutres”

Y a-t-il un lien entre les toilettes neutres et ce qu’on appelle toujours officiellement, en Russie, l’“opération militaire spéciale” en Ukraine ? À en croire Alexandre Beglov, le puissant gouverneur de Saint-Pétersbourg, ce lien existe et il suffit à lui-même pour justifier la guerre que mène depuis bientôt deux ans la Russie contre son voisin.

Après s’être rendu au chevet de soldats blessés au front dans un hôpital de sa ville, ce dernier a rendu hommage à leur engagement en soulignant qu’après avoir vu de près la réalité ukrainienne, “ils savent très bien pourquoi nous nous battons”.

“Ces petits gars, qui ont vu dans les écoles ukrainiennes des toilettes où, au lieu de deux pièces – une pour les filles et une pour les garçons – il y en a trois – pour les filles, pour les garçons et pour ceux du sexe neutre –, n’ont pas besoin qu’on leur explique les valeurs que nous défendons”, a-t-il précisé sur sa chaîne Telegram.

Son post n’est pas passé inaperçu. Svoboda, le service en langue russe de Radio Free Europe/Radio Liberty a tenté de rassembler les réactions qu’ont suscitées les propos d’Alexandre Beglov sur la Toile russophone, où de nombreuses personnalités, y compris proches du pouvoir, ne sont pas restées indifférentes.

Des WC publics réellement bombardés

L’ancien vice-ministre ukrainien Anton Gerachtchenko, actuellement conseiller au ministère de l’Intérieur à Kiev, a aussitôt proposé qu’Alexandre Beglov soit nommé porte-parole de l’armée russe. “Il vient de formuler clairement le véritable objectif de guerre russe en Ukraine”, a-t-il plaisanté sur les réseaux sociaux.

“Près de deux ans se sont écoulés depuis l’invasion à grande échelle de l’Ukraine par les troupes russes, et les Russes se sont finalement vu expliquer ses objectifs : la bataille pour les toilettes”, enchérit la chaîne de télévision russe Current Time, qui émet depuis Prague.

“Beglov ne ment pas !” s’amuse sur X (anciennement Twitter) l’expert militaire Ian Matveïev en rappelant, images à l’appui, un épisode de la guerre : l’armée russe a bel et bien détruit les WC publics d’un petit village près de Kherson à l’aide d’un missile de haute précision tiré d’un chasseur Su-35.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :