Publicité

Russie : l'opposant Boris Nadejdine obtient ses 100 000 signatures

Seul opposant à Vladimir Poutine dans la course à l’élection présidentielle russe, Boris Nadejdine a obtenu les 100 000 signatures obligatoires pour faire valider sa candidature. Ce mercredi il s’est rendu à la Commission électorale centrale pour déposer ses signatures recueillies dans tout le pays afin de passer à l'étape suivante du processus électoral.

La candidature de Boris Nadejdine avait suscité un engouement auprès des partisans de la paix en Ukraine, des milliers de personnes avaient fait la queue sous le froid, afin de lui permettre de se qualifier. Une manifestation inhabituelle de sympathie pour l'opposition dans un paysage politique fermement contrôlé.

Un candidat opposé à la guerre

Boris Nadejdine , ouvertement opposé à l'intervention militaire russe en Ukraine a promis de mettre fin à la guerre et de libérer les prisonnier politiques détenus en Russie comme l'opposant Alexeï Navalny. Il a été désigné par le parti Initiative civique et soutenu par des personnalités de l'opposition.

La Commission électorale centrale devrait examiner les documents de Boris Nadejdine et décider de l'inscrire ou non à la course à la présidentielle.

Boris Nadejdine promet de mettre fin aux combats en Ukraine et de libérer les prisonniers politiques s'il devient président. Pour ce faire, il propose des négociations avec les "sponsors de l'Ukraine", c'est-à-dire les alliés de l'Ukraine dans sa défense contre l'agression russe.

Mais de son propre aveu, Vladimir poutine ne le considère pas comme une menace. Le Kremlin, qui minimise la portée de sa candidature "ne le considère pas comme un concurrent".

Le premier tour de l'élection présidentielle russe se tiendra du 15 au 17 mars prochain.