Publicité

En Russie, une frappe ukrainienne fait au moins 5 morts et 18 blessés dans la région de Belgorod

Image d’un immeuble résidentiel à Belgorod, détruit par les frappes ukrainiennes le 15 février 2024.
HANDOUT / AFP Image d’un immeuble résidentiel à Belgorod, détruit par les frappes ukrainiennes le 15 février 2024.

GUERRE EN UKRAINE- Les conflits sont toujours vifs près de deux ans après le début de la guerre. Un bombardement imputé à Kiev a tué ce jeudi 15 février, au moins cinq personnes et a fait 18 blessés dans la ville russe de Belgorod, a indiqué Viatcheslav Gladkov, le gouverneur de cette région frontalière de l’Ukraine, régulièrement visée par des tirs.

Guerre en Ukraine : ces habitantes de Lviv souhaitent la paix en 2024, même si « ça ne sert à rien d’espérer » avec Poutine

« Selon des données provisoires, cinq personnes ont été tuées à Belgorod, dont un enfant, et 18 personnes ont été blessés, dont 5 enfants », a écrit le gouverneur sur son compte Telegram. Il précise aussi que plusieurs habitations et voitures ont été endommagées dans cette région comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Plus tôt dans la matinée, l’agence de presse d’État, Ria Novosti, avait rapporté que le bombardement avait aussi touché un centre commercial, en publiant une vidéo montrant un magasin aux vitres soufflées et dont l’entrée est jonchée de débris. Plusieurs corps y étaient visibles. Un dépôt de pétrole s’est aussi enflammé dans la nuit dans la région frontalière de Koursk à la suite d’une attaque de drone ukrainien, selon les autorités russes.

Des bombardements multipliés

Depuis un certain temps, la ville de Belgorod, située à une quarantaine de kilomètres de la frontière ukrainienne est régulièrement visée par des tirs en réplique aux bombardements massifs menés par la Russie.

Fin décembre, Belgorod avait été la cible d’une frappe ukrainienne qui avait fait 25 morts, la plus meurtrière contre des civils sur le sol russe depuis le lancement de l’offensive de Moscou contre l’Ukraine en février 2022. Depuis, les bombardements sur cette région se sont multipliés, en réponse à ceux des forces de Moscou en Ukraine, obligeant les autorités de Belgorod à renforcer leurs mesures de sécurité pour les écoles et les centres commerciaux.

Selon le ministère russe de la Défense, des roquettes lancées par l’armée ukrainienne sur la région de Belgorod ont été neutralisées à la mi-journée.

À voir également sur le HuffPost :

Guerre en Ukraine : Une attaque russe « massive » fait au moins 5 morts, dont 4 à Kiev

Tsakhia Elbegdorj, ex-président mongol, démonte en un tweet le principal argument de Poutine sur l’Ukraine

États-Unis : les aides à l’Ukraine déchirent le Congrès, et c’est la faute de Donald Trump