Publicité

Russie: François Fillon sera auditionné par la commission d'enquête sur les ingérences étrangères

Une audition qui risque d'être très suivie. L'ancien Premier ministre François Fillon va être entendu par la commission d'enquête sur les ingérences étrangères à l'Assemblée nationale au début du mois de mai, d'après des informations de Politico, confirmées par BFMTV.com.

Depuis sa défaite à l'élection présidentielle en 2017, l'ex-locataire de Matignon s'est reconverti dans le privé et a notamment siégé au sein de deux conseils d'administration d'entreprises russes.

"La tristesse" des démissions de Fillon

En 2021, il avait ainsi fait son entrée au sein de Zarubezhneft, une compagnie spécialisée dans les hydrocarbures détenue par l'Etat russe, tout comme dans les rangs de Sibur, l'une des plus grandes compagnies pétrochimiques du monde.

Après le début de la guerre en Ukraine, en février 2022, François Fillon avait dans un premier temps voulu continuer à exercer ses fonctions auprès de ces entreprises, avant de finalement décider de démissionner. L'ancien chef du gouvernement avait indiqué prendre cette décision avec "tristesse".

Avec l’ancien chancelier Gerhard Schröder, l'ex-figure de la droite était le seul des anciens dirigeants européens avec des fonctions au sein de groupes russes à ne pas les avoir quittées. L’ancien Premier ministre italien Matteo Renzi ou l’ex-chancelier autrichien Christian Kern avaient ainsi démissionné plus tôt, faisant valoir la primauté des intérêts de l’Europe face à l’agression russe à ses portes.

Pour l'ancien Premier ministre, la guerre en Ukraine "aurait pu être évitée"

François Fillon avait également fait savoir qu'il "condamnait l'usage de la force" tout en estimant que le conflit entre Moscou et Kiev "aurait pu être évité".

Lancée à l'initative du Rassemblement nationale, cette commission d'enquête présidée par le député RN Jean-Philippe Tanguy planche depuis plusieurs semaines sur les "ingérences politiques, économiques et financières de puissances étrangères visant à influencer ou corrompre des relais d’opinion, des dirigeants ou des partis politiques français".

Cet organe aux pouvoirs d'enquête relativement important dispose notamment du droit de citation. "Toute personne dont une commission a jugé l'audition utile est tenue de déférer à la convocation", peut-on lire sur le site de l'Assemblée nationale.

Présence obligatoire pour François Fillon

Pas question donc pour François Fillon d'échapper à cette audition qui sera filmée et retransmise en direct sur le site du Palais-Bourbon.

Plusieurs responsables politiques ont déjà été auditionnés, notamment l'ancien ministre de la Ville Maurice Leroy qui travaille à Moscou depuis 2019 qui a travaillé dans le gouvernement de François Fillon et le député européen RN Thierry Mariani. Ce proche de Marine Le Pen est visé par deux enquêtes préliminaires de possibles faits de corruption et de trafic d’influence avec une association franco-russe.

Article original publié sur BFMTV.com