Publicité

Russie : deux femmes diffusent une vidéo de leur baiser et sont condamnées à une amende

La justice russe a annoncé avoir condamné à une amende de 500 euros deux jeunes femmes qui s'étaient filmées en train de s'embrasser dans un café.

La justice russe a annoncé mardi 12 mars avoir condamné à une amende de 500 euros deux jeunes femmes qui s'étaient embrassées dans un café et avaient ensuite publié une vidéo de leur baiser, en pleine répression des communautés LGBT dans le pays.

Dans cette vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on les voit assises à une table, feignant une demande en mariage avant de s'offrir mutuellement une bague et d'échanger un baiser.

Les accusées, deux femmes de 19 et 24 ans dont les noms n'ont pas été révélés, ont été reconnues coupables en vertu d'un article visant "la propagande de relations et (ou) préférences sexuelles non traditionnelles", a indiqué mardi le service de presse des tribunaux de la région de Krasnodar sur Telegram.

"Comportement indécent"

Le tribunal qui les jugeait les a condamnées à "une amende administrative de 50.000 roubles chacune", soit environ 500 euros au taux actuel, malgré leurs "excuses" prononcées au préalable devant les policiers.

Des images obtenues par l'agence d'État Ria Novosti montrent l'une des jeunes femmes, au visage flouté, expliquant au commissariat qu'il s'agissait d'une "blague" concoctée pour leurs abonnés sur les réseaux sociaux.

Selon l'accusation, "en février 2024, ces deux habitantes de la ville de Krasnodar ont publié un clip vidéo présentant un comportement indécent dans un lieu public".

Depuis 2013, une loi en Russie interdit la "propagande" de "relations sexuelles non traditionnelles" à l'adresse des mineurs. Dans la foulée d'un tour de vis général dans la société après l'assaut russe contre l'Ukraine, cette législation a été considérablement élargie fin 2022 pour interdire toute forme de "propagande" LGBT+ dans les médias, sur Internet, dans les livres et les films.

Début février, une jeune femme, Irina Mossina, avait été condamnée à une amende pour avoir mis en ligne des photos de l'étendard arc-en-ciel, symbole jugé "extrémiste" depuis l'interdiction par les autorités russes du mouvement "international" LGBT+ en novembre 2023.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Cyberattaques contre plusieurs ministères français : une enquête est ouverte