Russie : cinq clients d'un hôtel meurent ébouillantés suite à l'explosion d'une canalisation

De la vapeur s'échappe de l'entrée de l'Hotel Karamel (Photo by Russian Emergency Situations Min\TASS via Getty Images)

Drame en Russie. L’explosion d’une canalisation d’eau bouillante a tué cinq personnes, dont une mère et sa fille de cinq ans, dans un hôtel de Perm, dans l’Oural. L’établissement était connu pour accueillir des proches de patients traités contre le cancer dans un hôpital de la ville.

C’est arrivé vers 4 heures du matinraconte un témoin. “De la vapeur sortait de l’hôtel, l’eau est arrivée jusqu’à la porte d’entrée”. Au rez-de-chaussée, l’eau bouillante s’échappe sous haute pression et inonde l’hôtel en quelques instants. Les chambres n’ont pas de fenêtres, leurs occupants sont pris au piège. Parmi eux, Natalia et Ekaterina Shats, mère et fille de 43 et 5 ans. La mère venait de passer une visite de contrôle après une opération cardiaque à l’hôpital voisin. Les deux sont décédées, ainsi que deux autres femmes et un homme.

Des standards de sécurité insuffisants ?

Trois personnes sont parvenues à s’en sortir, brûlées respectivement à 35, 20 et 15 %. Dont un père qui a réussi à affronter l’eau bouillante pour sauver son fils de trois ans. “Les secours sont arrivés très vite sur les lieux”, explique Igor Goncharov, responsable régional de la sécurité. Sur les sept véhicules présents, certains pompiers ont été blessés en essayant de sauver les victimes coincées par l’eau brûlante. “Je n’ose même pas imaginer la scène à l’intérieur”, reprend le témoin.

Des voix se sont élevées à propos des standards de sécurité quasiment inexistants en Russie. Tragique ironie, le théâtre du drame est l’Hôtel Karamel à Perm, dans l’Oural. Un nom qui n’est pas sans rappeler l’histoire de cette employée de confiserie, décédée après avoir chuté dans du caramel en fusion.