La Russie avertit qu'un nouveau conflit dans le Donbass pourrait "détruire" l'Ukraine, l'OTAN réprimande Moscou

·2 min de lecture
LA RUSSIE AVERTIT QU'UN NOUVEAU CONFLIT DANS LE DONBASS POURRAIT "DÉTRUIRE" L'UKRAINE, L'OTAN RÉPRIMANDE MOSCOU

par Tom Balmforth et Natalia Zinets

MOSCOU/KIEV (Reuters) - La Russie a averti jeudi qu'une escalade du conflit dans le Donbass pourrait "détruire" l'Ukraine, tandis que l'OTAN a exprimé son inquiétude face à ce qu'elle considère comme un important renforcement militaire russe près de l'est de l'Ukraine.

Des images non vérifiées diffusées sur les réseaux sociaux suggèrent que la Russie a déplacé des troupes et du matériel vers les régions frontalières de l'Ukraine ainsi que vers la Crimée, que Moscou a annexée en 2014.

L'activité russe pose un défi à l'administration du président américain Joe Biden, qui s'est entretenu cette semaine avec de hauts responsables ukrainiens dans une démonstration publique de soutien au gouvernement du président Volodymyr Zelensky.

Moscou et Kiev s'accusent mutuellement depuis longtemps de ne pas avoir mis en oeuvre un accord de paix dans le Donbass. Les relations sont encore plus tendues par le projet du gazoduc Nord Stream 2 vers l'Allemagne, que Kiev et Washington veulent stopper.

L'OTAN a déclaré qu'elle était préoccupée par le renforcement militaire russe alors que les ambassadeurs de l'OTAN se sont réunis pour discuter d'un récent pic de violence dans la région orientale du Donbass, où les troupes ukrainiennes ont combattu les forces séparatistes soutenues par la Russie dans un conflit qui, selon Kiev, a tué 14.000 personnes depuis 2014.

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, s'est entretenu avec son homologue ukrainien, Andrii Taran, et a "condamné la récente escalade des actions agressives et provocatrices de la Russie dans l'est de l'Ukraine", a indiqué le Pentagone.

"J'ai réaffirmé notre soutien indéfectible à la souveraineté, à l'intégrité territoriale et aux aspirations euro-atlantiques de l'Ukraine", a déclaré Lloyd Austin sur Twitter.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a accusé la Russie d'une "aggravation systémique" de la situation sécuritaire dans le Donbass et en Crimée.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que "(l'évolution de la situation) ne devrait déranger personne et ne constitue une menace pour personne". La Russie prend des mesures pour assurer la sécurité de ses propres frontières, a-t-il ajouté.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que la plupart des militaires ukrainiens semblaient comprendre le danger d'un "conflit chaud" dans le Donbass.

"Le président russe Vladimir Poutine l'a dit il n'y a pas longtemps, mais cette déclaration est toujours d'actualité : ceux qui essaieraient de déclencher une nouvelle guerre dans le Donbass détruiront l'Ukraine", a-t-il ajouté.

(version française Camille Raynaud)