Publicité

Rugby: la descente aux enfers de Phil Vickery, ancien capitaine du XV de la Rose, déclaré en faillite personnelle

Rugby: la descente aux enfers de Phil Vickery, ancien capitaine du XV de la Rose, déclaré en faillite personnelle

Une longue descente aux enfers. D'après les médias anglais, Phil Vickery (73 sélections), capitaine de l'équipe championne du monde 2003, s'est déclaré en faillite personnelle. Entrepreneur depuis la fin de sa carrière en 2010, il a été contraint de démissionner d'au moins quatre sociétés, le 21 février dernier. Parmi elle, son cabinet de conseil en gestion Killock Limited, créé il y a 17 mois.

L'homme de 48 ans aurait accumulé près de 100.000 livres sterling (environ 117.000 euros) de dette auprès d'une société en cours de liquidation, Vix Limited. Cette ardoise était devenue trop importante pour l'ancien pilier contraint de déclarer son insolvabilité à l'Etat. Dans ce processus de faillite, les biens de Phil Vickery seront vendus pour rembourser ses créanciers.

Une légende du rugby anglais

Intronisé en 2015 au Hall of Fame du Premiership (Championnat anglais), Phil Vickery est une légende au Royaume-Uni. Capitaine charismatique, il remporte la Coupe du monde 2003 au côté d'un certain Jonny Wilkinson (91 sélections). En ramenant le Trophée Webb Ellis au Royaume-Uni, il est élevé au rang de chevalier de l'Ordre de l'Empire britannique par la Reine Elisabeth II.

Le rugueux pilier droit va aussi marquer l'histoire de Gloucester et des London Wasps (placé en redressement judiciaire en 2022) en remportant le championnat avec ses deux équipes (2001 et 2008). Mais surtout, il va remporter la coupe d'Europe en 2007 avec le club de Londres.

Un joueur en première ligne sur les dégâts cérébraux

Outre sa situation financière actuelle, le natif de Barnstaple à l'ouest de l'Angleterre est engagé dans une autre lutte judiciaire. Il est un des leaders de la fronde de plus de 300 anciens joueurs de rugby, contre World Rugby et les Fédérations anglaise (Rugby Football Union) et galloise (Welsh Rugby Union). La raison vient du manque de soutien et de mesures adéquates pour protéger la santé et la sécurité des joueurs.

Ce manquement présumé de la part des instances aurait causé des pathologies neurodégénératives comme la démence précoce, l'encéphalopathie traumatique chronique ou la maladie de Parkinson. L'ancien coéquipier de Phil Vickery, le talonneur Steve Thompson (45 ans), est notamment atteint d'une forme de démence après avoir accumulé les commotions cérébrales.

Dans un communiqué, World Rugby a déclaré: "Une action en justice nous empêche de soutenir les joueurs impliqués, dont beaucoup sont nommés publiquement pour la première fois aujourd'hui. Mais nous voulons qu’ils sachent que nous nous soucions profondément de leurs combats, que nous les écoutons et qu’ils sont membres de la famille du rugby."

L'avocate des plaignants, Susan Rodway, a souligne la négligence des hautes sphères du rugby mondial: "Ils auraient dû connaître la probabilité de complications neurologiques à long terme dues à l'accumulation de coups à la tête avec ou sans commotion." Dans cette affaire, les joueurs et l'avocate réclament "plusieurs dizaines de millions" de livres sterling pour perte de revenus et coût des soins. La procédure devrait reprendre le mois prochain, devant la "Royal Courts of Justice", une des plus hautes juridictions d'Angleterre.

Article original publié sur RMC Sport