Publicité

Rugby à 7: débuts tranquilles mais victorieux pour Antoine Dupont avec les Bleus

L'attraction Antoine Dupont, qui vise les Jeux olympiques de Paris (26 juillet-11 août), a disputé ses premières minutes avec l'équipe de France de rugby à VII à Vancouver (Canada), au soutien d'une équipe maître de son sujet. Les Bleus ont brillé lors de la première journée de la quatrième étape du circuit mondial avec une victoire face aux Etats-Unis (24-12) puis une démonstration de force face aux Samoa (40-7). Ils ont imité l'équipe de France féminine, victorieuse à deux reprises également (26-14 face au Canada puis 19-7 face à l'Espagne).

Avant le dernier match de la phase de poules samedi (trois poules de quatre, les deux premiers de chaque groupe et les deux meilleurs troisièmes qualifiés), les deux équipes, en tête de leur poule, sont assurées de disputer les quarts de finale samedi.

Tous les regards étaient tournés à Vancouver vers Antoine Dupont (27 ans), star du rugby à XV, emblématique capitaine de l'équipe de France et du Stade Toulousain, qui s'est fixé comme objectif de briller aux Jeux de Paris cet été.

Le quart de finaliste du dernier mondial de rugby à XV a fait des débuts discrets mais salués par le public en commençant les deux rencontres sur le banc, pour rentrer les deux fois à la 11e minute (un match est découpé en deux périodes de 7 minutes), à chaque fois alors que la rencontre était pliée. En si peu de temps, Dupont, numéro 25 sur le dos, n'a pas inscrit d'essai, mais s'est impliqué dans quelques actions, à la passe et dans les rucks, où il a été sanctionné une fois par l'arbitre.

"Il va monter en puissance"

"C'est quelqu'un de très humble, on est en totale phase", a commenté le demi de mêlée Stephen Parez-Edo dans des propos recueillis en zone mixte par RMC Sport. "Il y a une intégration qui s'est faite vraiment naturellement. On a l'habitude d'intégrer des joueurs de rugby à XV. C'est dans la continuité. Il y a une pression médiatique qui est un peu plus importante, mais on est préparés et on travaille dessus. (...) Il a fait le taf, il l'a très bien fait. Il n'y a rien d'autre à dire. On va lui laisser le temps de s'acclimater pour ensuite rayonner à travers l'équipe".

"Antoine va nous apporter cette fraîcheur, cette énergie, a salué le capitaine Paulin Riva. On compte sur lui pour qu'il exploite son potentiel au maximum. C'est bien, il prend ses marques. Maintenant, il faut analyser à la vidéo. Le principal, c'est d'avoir sept mecs très soudés et connectés sur le terrain".

"Il apprend, il est en train de découvrir l'univers", a commenté le sélectionneur Jérôme Daret. "Il va monter en puissance, je ne suis pas inquiet sur sa progression. Il va se régaler".

Magiques face aux Samoa

Si elle avait un message à faire passer, l'équipe de France masculine a montré que la machine était parfaitement huilée et que Dupont ne portait pas le costume de sauveur mais allait devoir se battre pour se faire sa place.

Après un début de match cafouillé face aux États-Unis (8e du circuit mondial), les Bleus (7es) ont fini par dérouler (24-12, 4 essais) avant de réussir une démonstration face aux Samoa (9es), écrasés 40 à 7, avec six essais.

Les Français, baguette magique en main, ont multiplié les actions de classe: un sprint ébouriffant de Jordan Sepho (4e); un coup d'envoi de Stephen Parez directement récupéré dans les airs par Jefferson-Lee Joseph qui a filé à l'essai (8e); ou encore une superbe action conclue par Esteban Capilla après une chistera inspirée de Varian Pasquet (19e).

Les Bleues, vice-championnes olympiques à Tokyo en 2021 et encore mieux placées dans la hiérarchie mondiale (3es), ont assumé leur statut de favorite de leur groupe avec deux succès autoritaires.

Elles ont d'abord refroidi le public local en battant facilement le Canada (26-14) grâce à quatre essais dont deux grâce à la puissante Séraphine Okemba. Elles ont ensuite dominé l'Espagne (19-7) avec trois essais et font bien partie des favorites pour atteindre les demies et la finale disputées dimanche.

Le circuit mondial de rugby à VII fera ensuite étape à Los Angeles la semaine prochaine, où Dupont sera toujours avec les Bleus.

Article original publié sur RMC Sport