Publicité

Dans la rue, les bureaux de vote ou depuis leur lit, les Russes votent pour leur futur président

Un scrutin sans véritable suspense. Ce vendredi 15 mars au matin, les bureaux de vote ont ouvert en Russie pour élire le prochain président. Ils resteront ouverts durant trois jours et sont répartis dans tout le pays, y compris dans les territoires occupés par la Russie, en Ukraine ou encore en Transdniestrie, territoire séparatiste prorusse de Moldavie.

Une élection qui voit s’opposer quatre candidats, Vladimir Poutine, Nikolaï Kharitonov, Leonid Sloutsky et Vladislav Davankov, mais qui est davantage vouée à réélire triomphalement l’actuel occupant du Kremlin. Et pour cause, le seul opposant à avoir tenté de se présenter, Boris Nadejdine, a vu sa candidature rejetée et toute critique de l’offensive russe est passible de lourdes peines de prison.

« Ne pas se détourner du chemin »

Peu avant le début du scrutin, le chef de l’État, Vladimir Poutine, 71 ans dont 24 au pouvoir, a enjoint à ses compatriotes à ne pas se « détourner du chemin » en ces temps « difficiles », référence aux conséquences de l’assaut qu’il a lancé contre l’Ukraine il y a plus de deux ans et qu’il présente comme « une guerre de survie face à l’Occident ».

La veuve d’Alexeï Navalny, Ioulia Navalnaïa, qui a juré de poursuivre son combat, a appelé pour sa part les Russes à protester en allant voter pour n’importe lequel des candidats à l’exception de Poutine. Elle a aussi appelé les Russes soutenant l’opposition à se rendre dans les bureaux de vote au même moment, dimanche à midi, pour montrer qu’ils so...


Lire la suite sur ParisMatch