Publicité

Royaume-Uni: des vapoteuses "sans nicotine" vendues sur Amazon contenaient bien cette substance active

Les acheteurs pensaient se débarrasser de leur addiction à la nicotine. Il n'en était rien. Dans une enquête publiée samedi, le Guardian révèle que plusieurs vapoteuses "sans nicotine" vendues sur la marketplace d'Amazon contenaient en réalité cette substance. Au total, sur les sept modèles testés par le quotidien britannique, six étaient présentées de façon mensongère.

Le Guardian a été alerté par un homme ayant acheté à plusieurs reprises un paquet de cigarettes électroniques jetables supposément sans nicotine.

"Lorsque j'ai arrêté de les utiliser, j'ai eu des sensations de manque, témoigne-t-il. J'ai regardé les commentaires et plein de gens expliquaient que ce produit contenaient de la nicotine. Ils disaient que c'était de l'escroquerie."

Des réservoirs trop volumineux

Non seulement six des sept vapoteuses mises au banc d'essai contenaient de la nicotine, mais certaines d'entre elles ne respectaient pas non plus d'autres points de la législation britannique.

Alors qu'une cigarette électronique vendue au Royaume-Uni ne peut avoir un réservoir dépassant les 2 ml et avoir une teneur en nicotine supérieure à 20 mg/ml, l'une des vapoteuses "sans nicotine" testée avait un réservoir de 6 ml et une teneur en nicotine de plus de 12 mg/ml.

Contactée par le Guardian, un porte-parole d'Amazon a assuré que les cigarettes électroniques "n'étaient plus disponibles à la vente en attendant une enquête plus approfondie". "Les vendeurs tiers doivent respecter les lois en vigueur et les règles d'Amazon lorsqu'ils mettent en vente des produits sur notre site", résume le géant du commerce en ligne.

L'enquête du Guardian intervient alors que le gouvernement de Rishi Sunak est censé bientôt annoncer s'il décide d'interdire ou non la vente de cigarettes électroniques jetables, ces "puffs" étant accusées d'être une porte d'entrée à la consommation de tabac pour les jeunes.

En France, la Première ministre Élisabeth Borne a fait savoir au début du mois que le futur plan national de lutte contre le tabagisme devrait comprendre l'interdiction des vapoteuses jetables.

Article original publié sur BFMTV.com