Royaume-Uni : le président du Parti conservateur démissionne

Oliver Dowden a présenté sa démission.
Oliver Dowden a présenté sa démission.

Le président du Parti conservateur britannique, Oliver Dowden, a annoncé vendredi sa démission au Premier ministre Boris Johnson après une série de « très mauvais résultats » électoraux, dont les défaites des torys lors de deux élections parlementaires partielles jeudi.

Ces défaites « sont les dernières d'une série de très mauvais résultats pour notre parti », a écrit Olivier Dowden dans une lettre au Premier ministre, ajoutant : « Nous ne pouvons pas continuer comme si de rien n'était. Quelqu'un doit prendre ses responsabilités. »

À LIRE AUSSILe Royaume-Uni est redevenu « l'homme malade de l'Europe »

Deux défaites symboliques

Les conservateurs au pouvoir ont subi deux cuisantes défaites lors d'élections parlementaires partielles vendredi, notamment dans une circonscription du sud-ouest de l'Angleterre détenue par les torys depuis plus d'un siècle. Les libéraux-démocrates centristes ont renversé la majorité conservatrice pour remporter Tiverton et Honiton, circonscription du sud-ouest de l'Angleterre conservatrice depuis sa création en 1997, par plus de 6 000 voix.

Le Parti travailliste, principal parti d'opposition, a récupéré par près de 5 000 voix la circonscription de Wakefield, dans le nord de l'Angleterre, un fief traditionnellement travailliste ravi par les torys lors de leur triomphe de décembre 2019. Les votes ont eu lieu jeudi, après deux démissions d'anciens députés conservateurs tombés en disgrâce ces derniers mois.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles