Publicité

Royaume-Uni : Kate Middleton hospitalisée après avoir subi une opération du ventre « programmée »

Kate Middleton, ici à Kingston en Jamaïque, le 23 mars 2022.
RICARDO MAKYN / AFP Kate Middleton, ici à Kingston en Jamaïque, le 23 mars 2022.

ROYAUME-UNI - Cette opération chirurgicale était « programmée ». La princesse Kate Middleton est hospitalisée depuis mardi à Londres pour une opération, a annoncé ce mercredi 17 janvier le Palais de Kensington.

L’épouse de l’héritier du trône William, âgée de 42 ans, « a été admise hier à la London Clinic pour une intervention chirurgicale abdominale programmée », selon le communiqué du Palais. « L’opération s’est déroulée avec succès et il est prévu qu’elle reste à l’hôpital pendant dix à quatorze jours », est-il précisé.

« Sur la base de l’avis médical actuel, il est peu probable qu’elle reprenne ses fonctions publiques avant Pâques », le 31 mars, prévient le Palais de Kensington.

Kate, très populaire auprès du public britannique, « souhaite s’excuser (...) pour le fait qu’elle doive reporter ses prochains engagements. Elle espère pouvoir en reprendre le plus grand nombre possible, dès que possible », est-il écrit.

Aucune indication fournie sur les raisons de cette hospitalisation

Le Palais explique qu’il « ne donnera des mises à jour » sur la santé de la princesse de Galles « que lorsqu’il y aura de nouvelles informations significatives à partager ».

Par ailleurs, « consciente de l’intérêt que cette (opération) va susciter, elle espère que le public comprendra son désir de maintenir autant que possible la normalité pour ses enfants et son souhait que ses informations médicales personnelles restent privées », indique le communiqué.

Aucune indication n’a été fournie sur les raisons de cette hospitalisation mais, selon plusieurs médias britanniques, Kate, dont la dernière apparition publique remonte à Noël, ne souffre pas d’un cancer.

À voir également sur Le HuffPost :

Ce portrait de Charles III sera dans tous les bâtiments publics du Royaume-Uni, et ça coûte très cher

Charles III, dans son message de Noël, a voulu prouver son engagement écologique avec un sapin « vivant »