Royaume-Uni, Grande-Bretagne, îles britanniques... de quoi parle-t-on?

Graphique du Royaume-Uni et des îles britanniques - BFMTV
Graphique du Royaume-Uni et des îles britanniques - BFMTV

La reine Elizabeth II, dont la mort a été annoncée jeudi, était souvent appelée "la reine d'Angleterre", alors qu'elle régnait en réalité sur le Royaume-Uni et le Commonwealth. Entre Royaume-Uni, Grande-Bretagne, ou Angleterre, la confusion est fréquente.

Petit récapitulatif de ces différentes entités.

4 pays pour un Royaume-Uni

Le Royaume-Uni, sur lequel règne désormais Charles III, se constitue concrètement de quatre pays: l'Angleterre, l'Écosse, le Pays de Galles, ainsi que l'Irlande du Nord.

Attention quand on parle d'Irlande, il est fait référence à un île, mais qui est constituée de deux pays bien distincts à ne pas confondre: la République d'Irlande et l'Irlande du Nord.

La première compte Dublin comme capitale et elle est une république indépendante. Elle fait d'ailleurs à ce titre toujours partie de l'Union européenne, contrairement à sa voisine depuis le Brexit. La seconde, l'Irlande du Nord, dont Belfast est la capitale, fait de son côté bien partie du royaume de Charles III.

Lorsqu'on parle de "Grande-Bretagne", il s'agit là d'un ensemble réunissant simplement l'Angleterre, l'Ecosse et le Pays de Galles. En somme: le Royaume-Uni, sans l'Irlande du Nord.

Les îles britanniques

Plus largement, lorsqu'on parle des îles britanniques, il est fait référence à tout l'archipel situé au nord de l'Europe occidentale. Soit concrètement: la Grande-Bretagne, l'Irlande (soit en réalité l'Irlande du Nord et la République d'Irlande), ainsi que nombreuses autres petites îles proches.

Parmi ces îles, on compte trois dépendances de la Couronne britannique: l'île de Man, et les deux îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey.

Concrètement, le Royaume-Uni est chargé de leur défense et de leurs relations internationales, sans qu'elles fassent partie du Royaume-Uni ou du Commonwealth.

14 territoires d'outre-mer

En tant qu'ancien empire colonial, le Royaume-Uni compte aussi 14 territoires d'outre-mer, habités par environ 300.000 personnes au total. Parmi eux, on recense les Bermudes, les îles Caïmans, les îles Vierges britanniques, les îles Malouines ou encore Gibraltar.

Chaque territoire détient un statut différent, mais possède sa propre constitution et son propre parlement, ainsi que son gouverneur.

Le Commonwealth

En plus du Royaume-Uni, Charles III devient également le roi de 14 autres pays du Commonwealth. En plus de l'Australie, du Canada et de la Nouvelle-Zélande, on compte de nombreuses îles: Antigua-et-Barbuda, les Bahamas, Belize, Grenade, la Jamaïque, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, les Îles Salomon et Tuvalu.

Dans chacun de ces pays, le souverain est représenté par un gouverneur général ou un vice-roi qui fait office de chef d'État.

Plusieurs pays ont quitté l'organisation au cours du règne de la reine, dont la Gambie, le Ghana ou la Barbade, et pourraient le quitter à l'avenir. En tant que roi de Nouvelle-Zélande, Charles III devient également dirigeant des îles Cook et Niue, situées dans l'océan Pacifique.

Article original publié sur BFMTV.com